Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 08:07




Mercredi, on apprenait que l'automobiliste soupçonné d'être le responsable du déraillement du RER C dimanche avait été mis en examen pour b"lssures involontaires aggravées par un état alcoolique, délit de fuite, défaut d'assurance et falsification, conduite sous l'emprise de stupéfiants, dégradations des voies et installations ferroviaires et défaut de maîtrise d'un véhicule.


A cette occasion, quelques médias nous ont donné une autre information le concernant.

C'était ce matin dans le journal de 6H30 sur Europe 1 :

(Source : Europe1)

« Il s'agit d'un chômeur de 20 ans mis en examen notamment pour blessures involontaires aggravées, délit de fuite et usage de faux. Il risque jusqu'à cinq ans de prison »

L'homme est un chômeur.

Hier, les sites internet de Capital, La Provence, L'Express, RMC, Le Point, La Nouvelle République, LCI ou Le JDD ont repris un paragraphe d'une dépêche de l'agence Reuters.

Le deuxième paragraphe de la dépêche Reuters est le suivant :

"Ce chômeur de 20 ans est poursuivi pour "blessures involontaires aggravées, défaut de maîtrise, délit de fuite, dégradations, usage de faux". Il encourt jusqu'à cinq ans de prison."

Les mots en un sens particulier suivant la façon dont ils sont utilisés.

Que l'homme mis en examen soit un chômeur est en fait. Que sa qualité de chômeur soit mise en avant de la liste des griefs et manquements à la loi qui lui sont reprochés est une façon de présenter les faits.

La présentation de l'agence Reuters est insidieuse. Elle implique que  le chômage soit une raison ou une circonstance aggravante des faits qui sont reprochés à ce justiciable.

S'il avait été agent de la brigade des stupéfiants ou moniteur d'auto-école, il aurait été légitime de citer sa profession au regard de certaines charges retenues à son encontre.

Mais là, pourquoi signifier sa qualité de chômeur si ce n'est pour enfoncer un clou ?

Etre chômeur est encore dans ce pays quelque part une tare. La façon dont la dépêche a été rédigée et reprise sans coupe semble le suggérer.

Pour ceux qui en douterait, on se souviendra qu'au moment de l'affaire des bébés congelés des époux Courjault, les médias n'avaient de cesse de faire remarquer que le mari était ingénieur. Le fait qu'un ingénieur, un homme éduqué et brillant, ait pu être naïf à ce point intriguait.

On ne prête qu'aux riches dit le dicton.

Partager cet article

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact