Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 22:15

Mercredi 8 décembre au soir, à l'occasion d'une rencontre avec une bonne dizaine de délégués syndicaux CGT et CFDT d'AREVA, François Hollande – à l’abri des médias - s’est littéralement assis sur l’accord qu’avait passé le Parti Socialiste et Europe Ecologie - Les Verts il y a de cela à peine quelques semaines, déclarant « se placer au-dessus de l’accord signé entre le Parti Socialiste et les Verts. » « Il nous a annoncé que s'il est élu Président de la République il fermera la centrale de Fessenheim, mais qu'il poursuivra aussi l'EPR de Flamanville, ce qui est une bonne nouvelle. Il nous a dit aussi qu'il conservera le combustible MOX, ainsi que le retraitement. De même, François Hollande nous a dit qu'il n'est pas pour fermer 24 réacteurs tout de suite », ont rapporté les syndicats aux journalistes de Creusot Infos (1). Please Select One Please Select One 

Le MOX retiré de l'accord PS/EELV sous l'influence du lobby atomique puis réintroduit sous la pression des Verts serait donc aujourd'hui à nouveau retiré : mais que se passe-t-il dans la tête du candidat Hollande ? 

L'arrêt de Fessenheim ne serait-il qu'un prétexte - comme Superphénix en 1997 - pour calmer les ardeurs antinucléaires des Verts ? 

Si François Hollande estime que cette prise de position permettra la poursuite du nucléaire français, il se trompe : depuis l'arrêt de Superphénix et la catastrophe de Tchernobyl, il y a eu Fukushima. De nombreux pays comptant dans les puissances industrielles les plus avancées au monde sortent du nucléaire ; quel que soit le prochain président de la République en 2012, il devra engager la France dans l'irréversible et nécessaire sortie du nucléaire.

 

(Source: Sortir du nucleaire)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ECOLOGIE-NUCLEAIRE
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 00:03


La centrale nucléaire de Los Alamos, où la première bombe atomique a été conçue et testée lors de la Seconde Guerre mondiale, est menacée par l'arrivée d'un feu de forêt dans la région.

Un feu de forêt au Nouveau-Mexique force les autorités à demeurer sur le pied d'alerte alors que le brasier s'approche du centre de recherche de Los Alamos, où se trouve du matériel nucléaire.

Le complexe de Los Alamos, à une quarantaine de kilomètres de Santa Fe, a cessé ses opérations depuis lundi, par mesure de précaution. La région, couverte de montagnes, l'est aussi maintenant par une brume épaisse, causée par les émanations du feu de forêt.

Selon les propos rapportés par Radio-Canada de Kevin Roark, un porte-parole du laboratoire il n'y a pas lieu de s'inquiéter, puisque « l'installation est très bien protégée contre tout type de menace relative aux feux de forêt ». Les matériaux explosifs sont stockés dans des entrepôts souterrains dont les parois sont faites de béton et d'acier.

Un incident semblable s'était produit en l'an 2000, alors que des centaines de maisons du territoire avaient été détruites, de même qu'une centaine de bâtiments sur le site du complexe de Los Alamos, laissant toutefois les dépôts nucléaires intacts.

Le site de 110 kilomètres carrés est protégé par une équipe de pompiers de la région. 12 000 résidents de Los Alamos ont déjà dû être évacués. Le feu pourrait doubler son ampleur puisque des vents violents de 100 km/h soufflent sur la région.

(Source: branchez-vous.com)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ECOLOGIE-NUCLEAIRE
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 02:29

Alors que la catastrophe de Fukushima qui dure maintenant depuis 3  mois et que la situation est toujours très instable, les gouvernements et l'industrie nucléaire ne semblent pas prendre la mesure de l'urgence.

Pire, tout est fait pour masquer la situation sur place et pour poursuivre coûte que coûte dans la fuite en avant atomique.

Censure et contrôle de l'information, mensonges, mise en danger délibérée de la population japonaise, et des travailleurs du nucléaire, simulacre de tests sur le parc nucléaire mondial, la mafia nucléaire montre son vrai visage.

Pourtant, l'accident de Fukushima est bel et bien là... faisant s'effondrer le mythe d'un nucléaire sûr, et venant rappeler au monde l'absolue nécessité de mettre en oeuvre une politique énergétique alternative, fondée sur les économies d'énergie et le développement des énergies renouvelables.

À un moment où la crise nucléaire au Japon prend la forme d'une catastrophe de grande ampleur que nous avons tant de fois redoutée, nos pensées vont d'abord vers les victimes de ce drame et vers les travailleurs des centrales accidentées qui s'efforcent au péril de leur vie de limiter les conséquences de la catastrophe.

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ECOLOGIE-NUCLEAIRE
commenter cet article

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact