Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 01:52

Comme en 2007 et comme en 2005, les violences subies, le climat de racisme, les quartiers abandonnés de tous et les révoltes étaient d’actualité en 1983 : le 28 mars, après de nouvelles violences policières, 12 jeunes du quartier des Minguettes entament une grève de la faim.

En 1983, les milices sarkoziennes n’existaient pas encore, pourtant les CRS s’en donnaient déjà à coeur joie dans le quartier des Minguettes : le 21 mars à 8 heures du matin, un groupe de CRS s’introduit dans une tour d’immeuble et jette un lavabo par la fenêtre d’un appartement désafecté, au 9ème étage. Par chance, l’évier ne tue personne mais vient s’écraser aux pieds des habitants qui vont travailler ou accompagnent leurs enfants à l’école. C’est l’événement déclencheur d’une grève de la faim entamée par 12 jeunes habitants du quartier de Monmousseau, qui en avaient marre d’être contrôlés au faciès sans arrêt, d’être harcelés et humiliés par la police. Ces jeunes décideront ensuite de faire la fameuse Marche pour l’égalité de 1983, qui est partie de Marseille avec 30 personnes le 15 octobre, pour arriver à Paris le 3 décembre 1983 avec 100.000 personnes…

Comme aujourd’hui et comme en 2005, les violences policières, le climat de racisme, les quartiers abandonnés de tous et les révoltes étaient d’actualité en 1983.

Lettre des 12 grévistes de la faim, le 28 mars 1983

« Douze jeunes du quartier Monmousseau des Minguettes de Vénissieux ont entrepris le 28 mars une grève de la faim illimitée. Cette initiative a été prise après que se soient déroulés de nouvelles violences aux Minguettes [1] et surtout en fonction d’un climat de plus en plus pesant pour les jeunes d’origine immigrée : résurgence importante du racisme, chômage, dégradation de nos quartiers, impossibilité d’obtenir de nouveaux logements dans l’agglomération lyonnaise, etc.

Ayant pris conscience que chaque fois que nous nous exprimions par la violence nous nous trouvions encore plus réprimés et rejetés, ayant constaté aussi que toutes les discussions qui ont pu être proposées ces deux dernières années [2] n’ont mené à rien, nous avons choisi, en dernier ressort, l’arme non violente de la grève de la faim. Nous espérons de la sorte que l’opinion et les pouvoirs publics comprendront que la volonté de violence n’est pas de notre côté. »

Extrait d’une lettre des mères des grévistes de la faim et des mères des quartiers, le 4 avril 1983

« Les charges, le chauffage et l’eau sont de plus en plus lourds à payer. Nous payons très cher pour un quartier laissé à l’abandon. Nos enfants, grands et petits sont désorientés, ils ne savent plus ou est le bien ni ou est le mal : on nous parle tout le temps d’arranger le quartier mais cela ne vient jamais, les immeubles sont laissés à l’abandon ou détruits. Tout le monde doit avoir le droit d’habiter où il veut, même les étrangers, même les personnes qui ont moins de ressources. Les chômeurs, ce n’est pas leur faute, ils ont aussi une famille il ne faut pas les refuser. Quand vous faites cela, vous n’avez pas de coeur.

Nous demandons :
- de rénover les appartements, les tours, les quartiers,
- d’embaucher nos jeunes pour le travail de rénovation,
- de baisser les loyers, les charges, les prix du chauffage et de l’eau.

Ne démolissez pas les tours, donnez les appartements aménagés à ceux qui en ont besoin. Laissez partir ailleurs ceux qui le veulent, donnez leur des logements où il y’en a des vides et des convenables.

Nous aimons notre quartier, nous voulons qu’il s’arrange, faites vite pour nos jeunes qui ont le courage de faire la grève de la faim pour vivre avec le respect et la dignité. »

Comment ne pas comprendre qu’au bout de 25 ans de luttes vaines, de rejet, mépris, de répression féroce et d’assassinats que les jeunes héritiers des quartiers populaires utilisent aujourd’hui des méthodes d’action violentes pour obtenir justice ?

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 15:23



CETTE INFO M'A ECHAPPÉE MAIS C'EST IMPORTANT DE REVENIR DESSUS

A 7h à la radio locale, mardi 23 mars, on annonce la rencontre franco-britannique, suite aux accords d’Evian du 6 juillet 2009.

Le courage de ces deux ministres, Besson et Woolas, n’étant pas leur principale vertu, l’annonce tardive et les récents démentis sur une possible venue de Besson sur Calais, ont pris de court tout le monde.

Le communiqué était prêt pour s’auto féliciter de la plus grande oeuvre de destruction d’un droit humain élémentaire : celui de pouvoir se sauver de son pays.

Rappelons utilement que la convention de Genève n’a pas été abolie et qu’il est toujours possible de demander l’asile en Angleterre.

Une vingtaine de bénévoles de CSUR, mis au courant la veille, auraient été appréhendés et conservés loin de la fête. Selon eux, ils étaient présents avec banderoles et pancartes.

Autres infos : des enfants afghans entre 11 et 18 ans ont été exécutés, mains liées, par les forces de l’OTAN. Dans un autre village, un vieil homme sortant en retard de sa maison, a été abattu ("neutralisé" expliquera le chef militaire). Tous ces gens dont on a appris l’assassinat, ont tous été reconnus comme des civils. L’OTAN s’est excusé.


QUELLE HONTE!!!!!
Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 12:50


Ce dimanche 28 mars, une manifestation anticarcérale de solidarité envers toutes les personnes incarcérées avait lieu à Paris, aux abords de la prison de la Santé.
Bien qu’autorisée, la manifestation a rapidement été encerclée par un important dispositif policier, pendant le concert de soutien. Plus de 100 personnes ont été interpelées sans motif, puis transférées dans différents commissariats parisiens.

Selon les chiffres dont nous disposons, une soixantaine de gardes à vue à été notifiée :

- Plus de 30 au commissariat du 11e.
- 21 au commissariat de la Goutte d’or (18e).
- Quelques-unes au commissariat du 14e.
- 1 à Riquet qui pourrait basculer sous le régime de l’antiterrorisme.


Ces gardes à vue relèvent de l’article 222-14-2 du Code Pénal qui permet d’interpeller toute personne participant à une manifestation au cours de laquelle les forces de l’ordre considèrent que des dégradations ont été commises.

Un rassemblemant de soutien et de protestation est appelé le lundi 29 mars à 17 heures, métro Riquet, 18e, à proximité du commissariat.


N.B. : Si vous avez des ami-e-s en garde à vue, pensez à préparer les garanties de représentation qui seront utiles devant le juge : fiches de paie, attestations de domicile, etc.

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 20:26

La démocratie est une des formes de la société capitaliste et bourgeoise. La base de la démocratie est le maintien des deux classes opposées de la société moderne : celle du travail et celle du capital, et leur collaboration sur le fondement de la propriété capitaliste privée. L’expression de cette collaboration est le Parlement et le Gouvernement national représentatif.

Formellement, la Démocratie proclame la liberté de la parole, de la presse, des associations, ainsi que l’égalité de tous devant la Loi. En réalité, toutes ces libertés ont un caractère très relatif : elles sont tolérées tant qu’elles ne contredisent pas les intérêts de la classe dominante : la bourgeoisie.

La Démocratie maintient intact le principe de la propriété capitaliste privée. Par là même, elle laisse à la bourgeoisie le droit de tenir entre ses mains toute la presse, l’enseignement, la science, l’art, ce qui, en fait, rend la bourgeoisie maîtresse absolue du pays.

Ayant le monopole dans la vie économique, la bourgeoisie peut établir son pouvoir illimité aussi dans le domaine politique. En effet, le Parlement et le Gouvernement représentatif ne sont, dans les démocraties, que les organes exécutifs de la bourgeoisie.

Par conséquent, la démocratie n’est que l’un des aspects de la dictature bourgeoise, mêlée sous des formules trompeuses de libertés politiques et de garanties démocratiques fictives.


Définition extraite de l’Encyclopédie anarchiste, 1934.


Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 20:22

Toujours fermer sa gueule, la peur au bide, être éduqué, oppressé, exploité, parqué. N’avoir comme seule possibilité que de vendre sa force de travail et pour seul mot à dire qu’un bulletin de vote. Mais donner sa voix, c’est se taire, se soumettre : c’est abandonner son pouvoir à un « représentant ». Qui peut prétendre décider à la place des autres ? Une fois tous les cinq ans, croire qu’on peut « choisir ».

Mais choisir quoi ? Qui ? Nos bourreaux ? Ceux qui nous exploitent ? Ceux qui nous enferment ? Ceux qui nous fichent, nous contrôlent ? Choisir entre cinq ou vingt candidats de merde qui, de toute manière, ne peuvent que mettre en place la même politique ? Choisir la sauce à laquelle on va être mangé ? Alors qu’on pourrait pendre le cuistot et foutre le feu à la cantine !
Aussi, quand certains décident d’ouvrir leur gueule à grands coups de pavés pour cracher révolte et rage contre ce monde de merde, surgit une bouffée d’air qui rappelle que seule la lutte compte. La lutte contre ce système d’exploitation capitaliste et contre tous les outils et artifices qui lui permettent de perdurer. La démocratie n’est que l’un d’eux, un des modes possibles de gestion politique au service du capital et de la classe dominante.
Pendant la campagne électorale des présidentielles de 2007, un peu partout en France, des dizaines de permanences politiques de tous bords sont attaquées (au moins cinq ont brûlé), des bureaux de vote et des relais de télé sont sabotés. Et puis des voitures et des drapeaux français qui s’enflamment, des vitrines qui tombent... d’la barricade et du pavé ! A Avignon, Montpellier, Villeurbanne, Paris et Millau, plusieurs personnes sont incarcérées pour s’en être prises à la démocratie par diverses actions. Ces actes parlent d’eux-mêmes et leurs auteurs sont pour nous des camarades, des pyrotechniciens de la lutte des classes.

En Avignon, si le PS a été pris pour cible ce n’est pas pour faire le jeu d’un autre parti ; cette action n’est pas non plus l’œuvre de « quelques déçus de la politique des socialos qui auraient trahi la classe ouvrière » comme l’ont affirmé les journaux. Il a été visé pour ce qu’il est, l’un des représentants et gestionnaires d’un système à éradiquer. Il est donc une cible parmi d’autres. C’est la représentation politique elle-même qui était visée et non une « mauvaise gestion ». D’ailleurs, tous les partis, de l’UMP à la LCR, ont condamné le geste : cohésion de ceux qui font partie du même camp !
Nous sommes toujours dans une société de classes, peu importe qui est élu, il n’y changera rien. Bien au contraire, car c’est le rôle de ses dirigeants que de maintenir et de défendre la domination et les intérêts de la classe capitaliste. Les légères différences, sur la forme, ne font que camoufler le fait que sur le fond ils ne peuvent appliquer qu’une seule et même politique : celle dont la patronat a besoin pour assurer la pérennité du système et engranger toujours plus de profit. Si, pour l’Etat, l’heure est à l’offensive avec le tout sécuritaire, la précarisation, la flexibilité, les dérégulations, les privatisations, ce n’est pas en raison de choix politique ou d’une quelconque dérive. C’est pour répondre aux contraintes et aux impératifs économiques mondiaux du capital. Ce système ne peut être réformé, il doit être détruit.

CONTRE LE CAPITALISME ! CONTRE LA DEMOCRATIE !
SOLIDARITE AVEC LES INCENDIAIRES ET LES INCARCERES !

 

(classe contre classe)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
24 janvier 2010 7 24 /01 /janvier /2010 05:45

une affiche collé sur un mur avec ce texte (à peu pres) :

il nous faut agir!

La police est un appareil d'état armée, autement sophistiqué. Elle est formé dans un unique but : reprimer toutes formes de contestations de son autorité, de son ordre morale! Dans le contexte de manifestation de masses, nous devenons ses ennemis. Nous sommes engagés dans une sorte de guerre, dont l'objectif principal est le controle de la rue. Tant et aussi longtemps que nous n'aurons pas compris que nous devons perturber les societes à un tel point qu'elles doivent cesser leurs activités, nous continuerons de perdre! C'est pourquoi il nous faut nous organiser face à la police sur une base tactique

DETRUISONS BABYLONE


(elle etait vraiment cool cette affiche)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 01:47

ferrari-qui-brule.jpg


Face à la crise : Il faut une puissante contre offensive des peuples

 

Les nantis et tous les pourris et criminelle de ce monde ont décidés d’avoir notre peau !

En un an, l'économie a détruit plus de 400.000 postes dans les secteurs marchands, 198.300 dans l'industrie et le bâtiment... , La pauvreté durable se maintient : minimas sociaux, chômage, pauvreté salariale et aggravation des inégalités sociales : 6 millions de personnes survivent avec les minimas sociaux, 2 millions de personnes sont au chômage, 2,5 millions de salariés sont en situation de pauvreté.


- La spéculation immobilière est de retour, provoquant une nouvelle hausse des loyers, principalement dans les grandes agglomérations, alimentées par des politiques publiques de relance du marché et de rénovation urbaine, de vente au plus offrant du patrimoine public.

- De fortes résistances des bailleurs sociaux et des municipalités persistent à refuser d'accueillir, et à maintenir dans leur commune les ménages en situation de précarité.

- La destruction du parc locatif privé bon marché dans les centres et la proche périphérie se poursuit : logement Loi de 48, hôtels meublés, logements de fonction destinés aux salariés modestes (chambres de bonne, loge de concierge), logements vétustes ou sans confort.

- Les discriminations urbaines dans les agglomérations et l'épuration sociale des centres villes se poursuivent.

Car, leurs frics (qui en fait est le nôtre qu’ils nous ont volés de par notre travail pour s’asseoir dessus et en profiter de manière démesurée), ils sont bien décidés à le garder et à nous en filer que les miettes (quand miettes il y a). Ils provoquent notre malheur et notre mort lente de par notre exploitation et, non satisfait de cela, ils nous demandent encore de leur faire confiance avec une telle hypocrisie, un tel cynisme ! en s’en foutant encore un peu plus dans les poches !

C’est pourquoi il nous faut agir de nous même et ne pas compter sur l’état, les élections ; il n’y a rien à en attendre. C’est un semblant de democratie pour donner l’illusion au peuple que c’est lui qui a le pouvoir, mais c’est totalement faux ! Il faut cesser de croire ces escrocs, ces menteurs !! Ce qu’il faut c’est nous servir nous même la ou se trouve ce dont on a besoin. Ce ne serait que justice !

Nous ne devrions pas avoir honte de voler dans les magasins, car au final ce n’est pas un vol mais une nécessité de survie! Même si cela reste un délit punit par la loi, nous ne sommes pas des criminelles ! Les seuls criminels, les seuls qui devraient avoir HONTE sont ceux qui nous exploitent, ceux qui nous ont foutus dans cette merde ! à nous de leur en faire payer les conséquences.

Cette bande de salopard veut nous faire travailler toujours plus ? Il n’y a rien de plus humiliant que le travail salarié, car il n’est pas l’accomplissement de nous même, mais est la seule façon de pouvoir disposer un peu plus librement de nos vies (puisqu’en échange on a un salaire qui nous permet de payer notre logement, notre alimentation,  notre repos et nos vacances…) En bref, on est obligé de se prostituer quotidiennement pour manger. Nous y sommes contraints pour la plupart car dans une société capitaliste, il est impossible d’aller s’installer la ou l’on veut, de disposer librement d’un lopin de terre, d’y construire un abris (maison ou autre), de cultiver un peu autour pour s'auto nourrir! Car il y’a ce qu’on appelle la propriété privée. C’est pourquoi on ne peut PLUS tolérer ce système barbare qui ne laisse aucune place à d’autres formes d’organisation, à la vie; Et c'est pourquoi bientôt il nous faudra prendre les armes pour pouvoir se battre pour vivre LIBREMENT dans la dignité et le respect de la VIE (un mot qu'ils oublient avec la calculette qu'ils ont a la place du cerveau!

Ils ne vivent que de notre sueur et de notre sang ! Faisons leur payer très cher la misère à laquelle ils nous condamnent tou(tes)s!!

 

VIVE L'INSURRECTION QUI VIENT

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 09:14

cela peut paraitre un peu bête, mais quand je m'exprime personnellement sur mes convictions politiques, je ressens le besoin que les choses soit bien clair avec les personnes en face des le debut (ici en l'occurence c'est vous).
c'est dans un souci de bien être compris, mais également dans un souci de sincerité vis a vis de moi même d'abord, et vis a vis des personnes ensuite.
C'est pourquoi : tout ce que je dis demande à être remis en cause, à être verifié, discuté, enrichi, completé si besoin est...
Souvenez vous: il n'y a que dans le fascisme qu'il y'a des partisans de la morale, de la pensée unique!
De plus, je ne crois moi même pas en dieu, ce n'est donc pas (vous vous en doutez) la peine de venir ici en croyant y trouver une bible (analyse scientifique de la societe, theorie de la revolution... etc!)
 Je préfère laisser cela aux communistes autoritaire, cathos  et autres fachos de tout poil et de toutes nationalités que je déteste foncièrement (on y reviendra);  utilisez plutôt votre cerveau pour construire vous même votre propre reflexion/opinion/libre arbitre...
J'attire aussi votre attention sur le fait que dans la categorie "actualité politique", la majorité des articles ne sont pas de moi. En revanche dans les autres categories tout est de moi. (si y'a pas beaucoup de categorie pour l'instant c'est parce que le blog est recent, et si le blog est a chier visuellement, c'est pareil. je travaille a l'ameliorer promis;) )

!!VIVE L'ANARCHIE!!
Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact