Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 13:33

RETOUR SUR ACTU : 

 

 

                                                                                                                                                                                                                                                                     Je me sens dans l'obligation, vis-à-vis de mes collègues qui sont morts injustement aujourd'hui, de parler pour dire des vérités objectives. J’envoie ce message à tous les médias. Quiconque a encore un peu de conscience pourrait le publier. Les autres peuvent continuer à jouer le jeu du gouvernement.

grece1-copie-1.jpg- Les pompiers n'ont jamais délivré aucune licence d'exploitation de l'immeuble concerné. L'accord pour opérer était sous la table, comme cela arrive avec pratiquement toutes les entreprises et sociétés en Grèce.

- L'immeuble en question ne dispose d'aucun mécanisme de sécurité incendie, ni prévu ni installé, il n’a pas de sprinklers, pas d’issues de secours ni de bouches d'incendie.. Il y a seulement des extincteurs, qui, évidemment, ne peuvent être d’une grande utilité lorsque vous avez affaire à un incendie majeur dans un bâtiment qui a été construit selon des normes de sécurité obsolètes.

- Aucune filiale de la Banque Marfin n’a de membres du personnel formés pour affronter un incendie, pas même à l’utilisation des quelques extincteurs présents. La direction a carrément prétexté le coût élevé d’une telle formation et ne prend pas les mesures élémentaires pour protéger son personnel.

 

- Il n'y a jamais eu un seul exercice d'évacuation d’un bâtiment par les travailleurs, il n'y a eu session de formation de la part des pompiers pour donner des instructions sur le comportement à adopter dans de telles situations. Les seules sessions degrece3-copie-1.png formation qui ont eu lieu à la Marfin Bank concernaient des scénarios d'actes terroristes et plus précisément la planification de la fuite des dirigeants de la banque de leurs bureaux dans de telles situations.

- Le bâtiment en question ne dispose pas de pièces spéciales pour s’y réfugier en cas d'incendie, même si sa structure est très vulnérable dans de telles circonstances et bien qu’elle soit remplie de matériaux du sol au plafond. Des matériaux qui sont très inflammables : papier, plastique, câbles et meubles. Le bâtiment est objectivement inapte à accueillir une banque justement à cause de sa construction.

- Aucun membre de la sécurité n'a de connaissances en premiers soins ou en matière de lutte contre l'incendie, bien qu’ils soient presque toujours chargés de la sécurité du bâtiment. Les employés de la banque doit se transformer en pompiers ou de en agents de sécurité selon les caprices de M. Vgenopoulos [le patron de la banque].

- La direction de la banque a formellement interdit aux employés de quitter le travail aujourd'hui, bien que ceux-ci aient insisté pour le demander dès le début de la matinée - mais ont également obligé les employés à verrouiller les portes et ont confirmé àgrece2.png plusieurs reprises par téléphone que la banque resterait fermée toute la journée. Ils ont également bloqué l'accès à l'Internet pour éviter que les employés communiquent avec le monde extérieur.

- Depuis plusieurs jours, le personnel a été complètement terrorisé par rapport à la mobilisation actuelle avec une "proposition" faite oralement : ou tu travailles ou tu es viré !

- Les deux policiers en civil qui sont affectés à la filiale en question afin de prévenir les braquages ne se sont pas montrés aujourd'hui, bien que la direction de la banque ait promis verbalement aux employés qu’ils seraient présents.

- Et enfin, messieurs, faites votre autocritique et arrêtez de faire semblant d'être choqués. Vous êtes responsables de ce qui s'est passé aujourd'hui, et dans chaque État de droit (comme ceux que vous aimez donner en exemple de temps en temps dans vos shows télévisés) vous auriez déjà été arrêtés pour les raisons mentionnées ci-dessus. Mes collègues ont aujourd’hui perdu la vie à cause de la vilenie: la vilenie de la Marfin Bank et de M. Vgenopoulos qui a déclaré explicitement que quiconque ne viendrait pas travailler aujourd'hui (jour de grève générale) ferait mieux ne pas se présenter au travail demain.

Traduit par Fausto Giudice

Source: 
athens.indymedia .... Michel Collon

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 14:03

 

Vol au dessus d’un nid de vigils. Petit plaisir quotidien…ça mange pas d’pain et ça fait du bien ! Pourquoi s’priver d’le partager ? Lecture au parc le dos réchauffé par un soleil printanier. J’ai pas vu l’heure passer, ça va bientôt fermer… Je pars faire quelques courses pour remplir un peu le frigo qui se vide bien vite au nombre qu’on est. Direction donc : le supermarché. Préparation habituelle. Je vide les emplacements dans mes vêtements. Un peu de place pour accueillir dignement les chères denrées. Je pénètre dans l’antre de la bête et, mon panier en main, je fais le tour des rayons à dévaliser modestement. Pas besoin de se soucier du prix, ici comme ailleurs, quand on veux c’est gratuit.

 

Un coup d’œil aux caméras, pas d’antivols sur les produits : j’empoche. Un client débarque dans mon rayon. Sa tête, je la connais… je la remet. Il fait partie de ces crapules vicieuses, nouvelle génération en expansion, qui font leurs courses, les yeux rivés sur les paniers d’à côté. Vigils en civil. Coup de chance, celui là ne m’est pas inconnu… j’ai déjà eu affaire à lui. Il y a deux mois de ça, même méthode, autre magasin. Cette fois, j’avais été moins malin. Passé la caisse, les deux mains sur les épaules, il m’avait demandé de le suivre le regard grave et le sourire aux lèvres : « Déballez tout ce que vous avez ». Ca n’en finissait plus.

 

Sa feuille de déclaration n’avait pas assez de lignes, il en avait pris une autre. Assis dans Son local, j’avais eu droit à la morale. Lui debout qui calcule le total avec le sentiment d’avoir attrapé un beau poisson. Il appelle le gérant… Le costard m’adresse la parole : « Vous pourriez au moins prendre les produits bon marché » Mais bien sûr, et vous baisez les pieds ! En réalité, je ne fais pas le fier. J’entends aux hauts parleurs : « Ginette, Marguerite et Olivier sont priés de se rendre au local Sécurité ». Ca correspond à des produits volés depuis plusieurs mois. Ah…les habitudes, ça me perdra ! Je repense à cette phrase tagguée sur les murs de la ville : « Il est facile de frapper un oiseau au vol uniforme ». Je nie la récidive. De toute façon, à quoi bon parler à ces gars dont le boulot est justement de me chopper. Le gérant s’en va, les autres employés aussi, je ne mérite quand même pas qu’on interrompe plus longtemps la machine économique. Je reste seul avec le vigil. Il aurait presque pitié de moi ce connard ! « Tu sais, moi aussi je volais avant et puis, je me suis recyclé… faut bien travailler » Ah oui, c’est vrai j’avais encore oublié… Je tente le coup un peu naïf, ca coute rien d’essayer : « Tu sais très bien que demain je recommence, change une lettre de mon nom sur ta déclaration » Il vient tout juste d’être félicité par le patron, forcément il refuse. Maintenant qu’il n’y a plus rien à jouer, je change de ton.

 

Au moment de me barrer il ose me proposer de travailler, comme lui le fait. C’est qu’apparemment, ça recrute dans le secteur en ce moment avec les vols en augmentation. Bien énervé, je l’envoie chier. Je raye de ma liste ce supermarché, c’est pas qu’on en manque ! Le lendemain, comme annoncé, je m’y remet pour pas perdre la main. Deux mois que ça dure à nouveau. Un petit peu plus de sueurs froides aux caisses les premiers temps et puis ça passe. Avec les amis, on partage les pratiques, les plans plus ou moins osés.

 

On sera toujours plus inventifs quoi qu’ils mettent en place, en face. Deux mois de grosses ripailles partagées avec le goût de la gratuité qui relève tous ces produits normés. Et puis, aujourd’hui, dans ce supermarché, quand je vois à nouveau ce mec qui m’a grillé, mon coeur se met à battre bien vite, bien fort. Un mélange de peur et de rage. Je repose un à un chacun des produits. Je vide mes poches et je me dirige vers les caisses. Quand il se place derrière moi dans la file avec son unique produit en main, cette fois, c’est moi qui aie le sourire en coin ! Je le sens derrière moi, il doit déjà jubiler… « 89 centimes s’il vous plaît » Je paye et je prends mes gousses d’ail. Ca n’a pas l’air de faire fuir ce vampire qui me saute dessus comme la fois précédente et me montre fièrement sa carte « SECURITY ». Même rengaine : « Veuillez me suivre s’il vous plait, j’ai quelques questions à vous poser » Et bah non, cette fois, c’est moi qui pose les questions ! Les clients et les caissiers semblent interloqués.

 

Comme un évènement qui vient rompre un peu les habitudes du moment courses. Je lui vomi mon flot de rage en pleine gueule. J’entends un « Il fait son boulot, laissez le tranquille ». Je fais scandale non pas sur l’injustice de m’accuser, MOI, HONNETE CLIENT, de VOL mais sur ce taf qu’il a choisi de faire. Un taf de flic comme il y en a tant autour de nous qu’on ne les voies même plus. En civil ou en uniforme de toutes les couleurs. Du contrôle de parcmètres au contrôle des tickets, du contrôle des papiers au contrôle des poubelles, du contrôle au travail au contrôle intégré par chacun de nous sur nos voisins, nos familles, nos rues, des religions aux communautés. Cette fois, c’est moi qui pars le cœur léger avec la sensation d’un travail bien fait, pas ce connard frustré de s’être fait bluffé, et de n’avoir pu écraser à nouveau un voleur. Au bout de la rue, j’aperçois une autre enseigne…

 

 

 

(source : indymedia Lille)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 21:35

 

J'ai failli oublier, je voulais dire un truc.

 

Ce n'est pas forcément intéressant, c'est même de la "branlette" mais bon je voulais vous le dire.

 

"Ce n'est pas parce que l' être humain a été con de s'inventer un dieu un jour qu'il/elle est doit faire avec .

Car s'il/elle a été capable de s'inventer un mensonge pareil il y'a des milliers d'années, et que depuis il/elle n'a fait qu'évoluer c'est forcément  qu' aujourd'hui il/elle est capable de détruire ce mythe et de le renvoyer la d'ou il vient : les poubelles de la moralité.

 

NOUS SOMMES TOUT!! NOUS N'AVONS PAS BESOIN D'UN DIEU!!

 

MORT A L'AUTORITE

MORT A LA RELIGION

MORT AUX MYTHES

 

VIVE LA LIBRE PENSEE!!

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 18:09

 

"Il n'est pas de force au monde qui puisse endiguer le flot révolutionnaire quand il monte, et face auquel toutes les polices, toutes les armées, quels que soient leur machiavelisme, leur science et leur crimes sont à peu près impuissantes."

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 18:52

 

 

LIBERTE-EGALITE-FRATERNITE

 

MON CUL!!!

 

 

torcherdrapeaufrancais.png

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 02:51

Tous les matins, il se lève, prend sa douche, son café payé 3.75€, met sa veste, descend, prend sa bagnole qu'il a payé 2500 euros à crédit sur 8 ans et consomme de l'essence qui lui est facturé 1.60€ le litre, tout cela pour se rendre à son boulot merdique auxquel il de vra consacrer 8h de sa vie.

 Ce n'est pas tout, il doit rentrer regarder le journal télévisé qui va lui raconter plein de truc sur n'importe quoi et il devra y croire, car son super écran plat, c'est pas de la merde, il est dernier cri et il l'a acheté 800€ chez carrouf. Le même qui dans sa super télé va lui rappeler à travers des messages publicitaires qu'il ne faudra pas qu'il oublie à la fin de la semaine de venir refaire les courses apres ses 35h de boulot.

 Et oui, car il faudra encore qu'il s'alimente avec des poisons qui le rende chaque jour de plus en plus prisonnier de sa terrible vie que d'autre lui ont imposé comme modèle depuis sa naissance et que lui  a idéalisé par la suite

.

On pourrait croire que que c'est un cauchemard cette vie! Quel idiot voudrait une vie comme celle la? Une vie vide, une vie triste et sans surprise! Une vie de rien alors que nous somme tout!

 

 Une vie consacrée à l'anéantissement de sa propre existence et de celle des autres.

 

Alors que l'on pourrait s'unir toutes et tous ensemble pour anéantir (entendez bien par la) : réduire à néant! les maux dont toute l'humanité souffre.

Cela demande simplement un peu de courage, de volonté de prendre des risques pour faire aboutir nos rêves qui ne sont dangereux que pour ceux qui nous asservissent.

 

Le seul vrai risque est de vivre une vie tellement riche que l'on se mettent à se foutre de son boulot, de sa bagnole, des flics, de son patron, des élections, de l'armée...

 

N'hésitons pas à passer à l'action, à tirer sur nos chaînes, à secouer nos cages jusqu'à les briser!

 

 

 

>SOYONS CONTRE PRODUCTIF<

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 16:00

1.2/Caractéristique interne : A qui sert le fascisme ?

 

Si nous voulons saisir l'essence du fascisme, nous ne devons pas nous limiter dans la contemplation de la superficialité et de ses caractéristiques externes. Il est important de se demander à qui profite le crime ?

 

Le fascisme est entré sur la scène politique  lors  d'une crise générale du capitalisme à la suite de la Première Guerre mondiale. Les aspirations révolutionnaires des travailleurs menaçaient la puissance des capitalistes. Pour assurer la domination capitaliste, les capitalistes ont traîné dans plusieurs pays les forces fascistes au pouvoir (par exemple en Allemagne, en Italie et Autriche).

 

Georges Dimitrov caractérise ce phénomène en 1935  comme «la dictature terroriste ouverte des plus réactionnaires », que veut-il dire par là ?

 

La dictature terroriste ouverte, précise que l'objectif de détruire le mouvement syndical et tous les mouvements progressistes. C’est pourquoi le fascisme accordera tant d’importance à la constitution de corporations ouvrières ou paysannes (en remplacement des syndicats) ou à l’organisation des mouvements de jeunesse.

 

Cela souligne aussi l’acception particulièrement réactionnaire que  les intérêts du capital doivent être respectés par tous les moyens - sans égard à l'action parlementaire y compris par la dictature du chef, souvent vaguement justifiée par une mythologie ancienne revue et corrigée (l’empire romain dans le cas du fascisme italien par exemple).

 

Le chauvinisme  dans ce contexte va servir d’apport, de « liant » au nationalisme et au racisme afin de sembler créer un front commun entre les travailleurs et les capitalistes du même pays, comme concourant tout deux au bien-être de la nation, bien que leurs intérêts soient complètements contradictoires. Bien entendu, cette prétendue convergence va nécessiter la  privation des droits civiques, politiques et syndicaux complets de la classe ouvrière et l'application impitoyable de l'intérêt du capitaliste. 

 

De manière interne, le fascisme suppose le capitalisme. Le fascisme est un mouvement moderne inhérent à la société impérialiste; il se nourrit de l'impérialisme et de sa crise. Qu’est-ce que l’impérialisme ?

 

L'impérialisme est une doctrine politique de conquête, visant la formation d’une domination de certaines nations sur d’autres, mais à quelles fins ? Il faut relire Lénine : « « L'impérialisme est le capitalisme arrivé à un stade de développement où s'est affirmée la domination des monopoles et du capital financier, où l'exportation des capitaux a acquis une importance de premier plan, où le partage du monde a commencé entre les trusts internationaux et où s'est achevé le partage de tout le territoire du globe entre les plus grands pays capitalistes » (L’impérialisme stade suprême du capitalisme).  

 

Le capitalisme a besoin de ce partage du monde pour y trouver des débouchés nouveaux, afin de maximiser les capitaux. « Ce qui caractérisait l'ancien capitalisme, où régnait la libre concurrence, c'était l'exportation des marchandises. Ce qui caractérise le capitalisme actuel, où règnent les monopoles, c'est l'exportation des capitaux. » (Idem, chapitre IV).

 

Exporter ces capitaux avec plus de bonheur suppose de dominer les nations vers lesquelles les exporter. Lénine soulignera les cinq caractéristiques de l’impérialisme à savoir : 1) concentration de la production et du capital parvenue à un degré de développement si élevé qu'elle a créé les monopoles, dont le rôle est décisif dans la vie économique; 2) fusion du capital bancaire et du capital industriel, et création, sur la base de ce "capital financier", d'une oligarchie financière; 3) l'exportation des capitaux, à la différence de l'exportation des marchandises, prend une importance toute particulière; 4) formation d'unions internationales monopolistes de capitalistes se partageant le monde, et 5) fin du partage territorial du globe entre les plus grandes puissances capitalistes.

 

Les monopoles (grandes sociétés qui trustent une activité) qui génèrent des profits qui engendrent la création d’une oligarchie financière, ces monopoles supportent l’exportation de capitaux ce qui suppose le partage du monde et donc du monde tout entier. Pour s’inscrire dans cette optique, le fascisme est un allié de choix, lorsque la crise financière apparaît.  Ainsi il s’agira d’assurer une exportation de ces capitaux tout en protégeant  ses frontières nationales. En somme l’impérialisme suppose l’idéologie fasciste afin de cristalliser le nationalisme qui permet de protéger les frontières, de considérer certaines nations comme inférieures ce qui permet de les contrôler sous forme d’un néo-colonialisme. 

 

Ainsi, nous sommes toujours confrontés au fait qu'une petite minorité détient  toutes les ressources de production et donc que la richesse socialement élaborée  l’est au détriment de la grande majorité de la population. Par conséquent, la lutte contre le fascisme, c'est aussi dépasser le système capitaliste.

 

Il n’y a pas d’antifascisme sans anticapitalisme, ce qui explique l’inefficacité complète de toute approche social-démocrate.

 

En somme tout cela peut se résumer en cette phrase de Clara Zetkine : « « Il est clair que le fascisme présente des caractéristiques différentes suivant les pays, en fonction des situations concrètes, spécifiques à chacun. Il a néanmoins deux caractéristiques constantes : d'une part, un programme pseudo-révolutionnaire qui, de façon extrêmement habile, prend appui sur les courants d'opinion, les intérêts et les revendications des masses sociales les plus larges et, d'autre part, l'emploi de la terreur la plus brutale. » (La lutte contre le fascisme).

 

En effet, il n’y a pas un fascisme, il y a une théorie globale, mais celle-ci se décline en régimes politiques particuliers en fonction du pays : ainsi le fascisme italien n’est pas le national-socialisme nazi ni l’austro-fascisme de Dollfuss en Autriche du reste opposé au nazisme. Néanmoins, le fascisme est un mouvement de masse qui souhaite être populaire, d’où l’utilisation de thématiques populistes : les problèmes sont dus aux étrangers, ils prennent le travail des nationaux, la société est injuste car elles donnent plus aux étrangers. De plus, pour s’imposer comme le rappelle Zetkine, il s’impose par la terreur. C’est un régime qui ne souffre que la terreur et pour cela il lui faut un appareil d’Etat fort : « Tout par l'État, rien hors de l'État, rien contre l'État! » disait Mussolini au sujet de l’Etat fasciste.

 

Staline expliquera que « Le fascisme n'est pas simplement une organisation de combat de la bourgeoisie, mais également un phénomène politique fondé sur la social-démocratie. » En effet, l'incapacité de la « gauche » à être révolutionnaire permet aux fascistes de se présenter comme les seuls vrais « révolutionnaires », tandis que la social-démocratie pousse à l'isolement des communistes, qui mettraient « de l'huile sur le feu. » Or seuls les communistes peuvent réellement combattre le fascisme, puisque les fascistes reconnaissent en eux leurs véritables ennemis mortels et que seuls les communistes veulent lutter à mort contre le capitalisme.

 

Parfois le fascisme tente d’apparaître comme une idéologie pétrie de références à la gauche sociale : on parlera de « révolution », de « socialisme », afin de gagner les larges masses à cette idéologie, dans la mesure où le fasciste n’a rien à offrir au peuple si ce n’est l’opprobre sur l’étranger, l’insécurité, le métissage, la « juiverie » qui finance les rouages mondiaux de l’économie.

 

 La phrase de Jean-Marie Lepen au sujet du F.N. prononcée en Avril 2002 va dans ce sens: « Socialement je suis de gauche, économiquement de droite et, nationalement, je suis de France. ». Pourtant cette phrase renvoie plus précisément à une autre plus ancienne : « Notre national-socialisme est l’avenir de l’Allemagne. Bien que cet avenir soit économiquement orienté à droite, nos cours demeurent orientés à gauche. Mais avant tout, nous n’oublierons pas que nous sommes des Allemands » (Adolf Hitler, novembre 1932, discours de clôture du parti nazi NSDAP.).

 

 

Le fascisme s’il est essentiellement un mouvement  qui cherche à capter la petite-bourgeoise, a besoin des larges masses pour s’implanter et s’imposer par le nombre. La défense du capitalisme ne le rend pas sympathique aux yeux des masses et dès lors, le fascisme multiplie les remarques à connotation sociales. Pourtant le fascisme est très clair, il ne veut pas de l’émancipation des travailleurs : « 9 – La propriété privée, fruit du travail et de l’économie individuelle, moyen d’intégration de la personnalité humaine, est garantie par l’Etat. » disait ainsi le Manifeste de Vérone de 1943.

 

En conclusion citons Dimitrov : « Le fascisme, ce n'est pas une forme du pouvoir d'Etat qui, prétendument, "se place au-dessus des deux classes, du prolétariat et de la bourgeoisie", ainsi que l'affirmait, par exemple, Otto Bauer. Ce n'est pas "la petite bourgeoisie en révolte qui s'est emparée de la machine d'Etat", comme le déclarait le socialiste anglais Brailsford.
Non. Le fascisme, ce n'est pas un pouvoir au-dessus des classes, ni le pouvoir de la petite bourgeoisie ou des éléments déclassées du prolétariat sur le capital financier. Le fascisme, c'est le pouvoir du capital financier lui-même 
».

 

(auteur : redskinhead de france)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 23:40

 

 

Un collectif s’est récemment créé en soutien à Zeyneb, élève "exclue" de son collège à Villefranche-sur-Saône en raison du port d’un T-shirt pro palestinien. Voici l’appel du collectif de soutien ainsi qu’un modèle de lettre ouverte au recteur et à l’inspectrice académique.

Appel du collectif de soutien

BONJOUR A TOUTES ET A TOUS
- C’est parce que l’injustice s’est confirmée.
- C’est parce que l’esprit de corps a pris lieu et place des valeurs de la république.
- C’est parce que le droit des enfants reconnu par les règles françaises et internationales n’a pas sa place dans l’école de la république.
- C’est parce que la neutralité politique, à l’origine obligation des fonctionnaires, est devenue dans le collège Claude Bernard de Villefranche sur Saône, une obligation des élèves.
- C’est parce que, les autorités de cet établissement brandissent un règlement intérieur dont un certain nombre d’articles sont en contradiction avec le code de l’éducation nationale.
- C’est parce que les autorités académiques et rectorales se sont distinguées par un silence assourdissant dans cette affaire.
- C’est parce que un grand nombre de questions demeurent à ce jour sans réponses (cf. le doc POURQUOI en PJ)
- C’est parce que derrière l’affaire ZEYNEB, d’autres affaires jusque là couvertes se sont révélées. La couverture portait un nom : Vouloir faire de cet établissement, un établissement zéro défaut.
- C’est parce qu’en respectant le règlement, qu’un certain nombre de trains sont partis à l’heure avec à leur bords des déportés .MAIS
- C’est parce qu’il ya encore des femmes et des hommes qui refusent les injustices et surtout celles qui sont faites aux enfants.
- C’est parce qu’une grande majorité des enseignants a le respect de son métier (au-delà de la transmission d’un savoir c’est former les citoyens de demain)
- C’est parce que certains cheminots ont saboté les mêmes trains pour permettre aux déportés d’échapper à une mort certaine en payant ceci de leur propre vie (les stèles dans les gares de France citent ceux-ci et le déshonneur est réservé aux « reglementeux » )
- C’est parce que le silence n’est pas le bon refuge, surtout lorsqu’ils se prolongent envers d’autres enfants (souvent de la même origine que ZEYNEB), car les coupables semblent assimiler le silence de la hiérarchie à une approbation.

C’est pour toutes ces raisons que nous avons créée un comité de soutien à ZEYNEB ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent y contribuer et dont la mission est de s’opposer à toutes ces formes d’injustices. Le cas ZEYNEB n’est qu’un révélateur. _ Et c’est pour toutes ces raisons que nous vous sollicitons pour écrire en envoyant toutes les PJ à l’autorité de tutelle pour que chaque responsable assume sa responsabilité. Les adresses mail sont :
- Ce.ia69(arobase)ac-lyon.fr pour madame l’inspectrice d’Académie.
- cab ac-lyon.fr pour monsieur le recteur.
Dans un premier temps nous limitons cet envoi aux enseignants et aux politiques qui ont exprimés leur soutien. Dans la mesure du possible, il faut écrire avec vos adresses académiques pour les premiers et avec vos adresses politiques pour les seconds. Et nous transmettre une copie de votre courrier sur l’adresse : soutien.zeyneb(arobase)gmail.com
Merci à toutes et à tous.


Le comité de soutien à ZEYNEB

Lettre ouverte à monsieur le recteur et à madame l’inspectrice académique de LYON.

La vérité est si obscurcie en ces temps
Et le mensonge si établi,
Qu’à moins d’aimer la vérité,
On ne saurait la reconnaître.

Blaise PASCAL.

POURQUOI ?

POURQUOI les injustices commises dans la société ont-elles franchi l’enceinte d’un collège supposé former les citoyens en leur inculquant les valeurs de la justice.
POURQUOI Zeyneb a été exclue 3 jours pour un faute supposée ou minime ?
POURQUOI les responsables de cette injustice n’ont rendu de compte à personne ?
POURQUOI L’inspection académique s’est contentée d’avoir la version erronée d’un enseignant qui se contredit à chaque déclaration(1) et d’un proviseur qui a fait le choix de soutenir son professeur en tout état de cause, et d’une principale qui a empêché tout dialogue en portant la bannière de la provocation et de la menace.(2)
POURQUOI l’IA n’a-t elle pas cherché à contacter l’élève ou les parents de Zeyneb ?
POURQUOI le proviseur refuse de répondre par écrit à la demande de recours gracieux qu’il a reçu par LRAR malgré plusieurs relances ?(3)
POURQUOI les qualifications initiales (prosélytisme) qui ont motivé l’exclusion ont-elles disparu de la réponse du proviseur et remplacé par neutralité politique (sic).Quelle est cette logique qui consiste à sanctionner d’abord puis trouver les motifs par la suite ?
POURQUOI Le règlement de l’éducation nationale qui consiste à trouver une solution pédagogique avant toute exclusion a été écarté par la direction de l’établissement sans rendre compte à la hiérarchie ?
POURQUOI Le proviseur fonde-t-il sa conviction sur les écrits des enfants après que »l’enseignant leur a expliqué le prosélytisme (à sa manière en culpabilisant leur camarade de classe), Jamais, par le passé, ce proviseur n’a tenu compte de la parole des enfants au dépend des adultes
POURQUOI Le proviseur convoque-t-il les parents de ZEYNEB en se faisant assister par un avocat sans avertir préalablement ces mêmes parents ?
POURQUOI la faute de quitter l’établissement sans autorisation est sanctionnée par une retenue de 2 heures pour les autres élèves du collège et par une exclusion de 3 jours dans le cas de Zeyneb.
POURQUOI le sens du mot prosélytisme est à géométrie variable selon les souhaits de cet « enseignant »

(1)Les contradictions de « l’enseignant » J’ai observé toute la neutralité nécessaire dans ce cours, declara-t-il, Pourquoi un enseignant neutre s’excite en voyant le mot PALESTINE LIBRE. ?
Traiter devant les enfants de la classe de « charlatans et de charlots » les personnes qui portent des convictions opposées aux siennes est un signe de neutralité politique ?
« Quelqu’un qui affiche ses idées n’est pas à même de recevoir un enseignement » déclara-t-il au journal Libération]
En réponse à des enfants de la classe qui s’interrogeaient sur le tort de porter un T-shirt qui n’insulte personne, il répond « et moi, si je portais un T-shirt avec l’inscription "les arabes dehors" c’est de la neutralité ? » Il reconnaît ceci dans une première réunion et trouve le soutien de la principale qui trouve que c’est un signe pédagogique (sic) fort.
Dans son dernier rapport, et certainement suite aux conseils de certains il a transformé son slogan « les arabes et les juifs dehors » pensant équilibrer la balance, mais en réalité commettant 2 racismes au lieu d’un.
Chassez le naturel, la neutralité le ramène.

Ces faits et le rapport honteux de la principale dont on dispose et qu’elle a rendu public et dans lequel elle a dévoilé pour la première fois le nom complet de l’enfant et de l’enseignant sont-ils arrivés à la connaissance de l’IA ? Si oui, ces pratiques sont-elles devenues des règles admises par l’éducation nationale. ?
Cette fois, nous souhaitons avoir une réponse, pour que nous puissions dire à Blaise PASCAL de reposer en paix. La grande maison qui forme les citoyens de demain brandit encore les valeurs universelles de la république.

(2)C’est fait mais en date du 16/3/2010.
(3) C’est fait mais en date du 16/3/2010

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 22:03

016 langage


Hortefeux, tu es venu au commissariat de Villepinte (voir article : http://minu.me/2phg ) insulter les habitants de quartier de crapules! Venu affirmer que ce n'était pas les crapules les propriétaires de leur quartier!! Evidemment puisque ce sont des salauds comme toi qui possedent tout!!

 

La seule vraie crapule, c'est toi et tes pairs!! C'est toi le degueulasse, le pourrit, le nauséabond, la vermine, la racaille!! C'est toi et ceux que tu defend : les nantis!                                

c'est toi et tout tes pourris qui gangrenez le monde! Vous êtes un bien

pire fléau que la drogue, le sida et la peste réunit !!

Tu parle de trafiquants, mais toi et les tiens vous etes les plus gros vendeurs d'armes au monde!!! Vous êtes les pires assassins qui existent!!! Vous commetez des genocides!!!! Vous menez des guerres!!! Vous exploitez les peuples!! Tirez toujours profit de la pire des misères!!!  c'est quand meme dément ca!!

Quels bien sales personnages vous êtes Mr Hortefeux, vous et les vôtres. Alors ne venez pas nous parler de trafic, de delinquants, etc. Car c'est vous autres qui avez crée tout cela.

 

 


 

hortefeux  

 

COMBATTONS LE FASCISME ET LE RACISME

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:00

 

 

Chères lect-rices(teurs),

 

En ce jour du 1er Avril, pas de "poisson d'avril" sur OFFENSIVE LIBERTAIRE!

 

 

 

 

 


 

poisson-d-avril-2.gif

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans HUMEUR
commenter cet article

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact