Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 17:00

 

 

Quand la gauche propose de supprimer l’impôt sur la fortune

Par Marc Vignaud

Quand la gauche propose de supprimer l’impôt sur la fortune

Manuel Valls (PS) prône une "tranche d’impot supplémentaire" et deux suppressions majeures, celle de l’ISF et du bouclier fiscal.

Après Vincent Peillon qui a ouvert la porte, Manuel Valls, député-maire d’Évry, s’est engouffré dans la brèche. Comme son camarade, le socialiste s’est prononcé pour la suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Mais cette réforme devra s’accompagner de la disparition du bouclier fiscal et de la création "d’une tranche d’impôt supplémentaire", a-t-il détaillé dimanche sur France 5.

Pour justifier sa position, le quadra socialiste invoque le principe de réalité. "Il faut être capable de s’adapter, intégrer le fait que nous sommes en fin de crise, que le capital est beaucoup plus volatil", a-t-il rappelé, alors que l’ISF avait été créé par son parti en 1982. Selon Manuel Valls, l’ISF n’est d’ailleurs "pas performant sur le plan des recettes".

En ce qui concerne la nouvelle tranche d’impôt sur le revenu, elle pourrait atteindre 70 %. Cela ne "choquerait pas" le député, "mais ça peut être moins", a-t-il précisé. Sur Canal+, l’eurodéputé socialiste Vincent Peillon a, lui aussi estimé que l’ISF pourrait, "pourquoi pas", être supprimé "si on trouve un système intelligent" pour réformer la fiscalité, notamment avec "des tranches supérieures d’impôt sur le revenu".

Vers un compromis droite-gauche ?

La position de Manuel Valls n’est pas sans rappeler celle du Nouveau Centre , parti de la majorité présidentielle, qui a publiquement appelé à la suppression du bouclier fiscal couplée à la disparition de l’ISF. C’est en particulier la position de Jean Arthuis, sénateur de l’Union centriste. Certains députés de l’UMP ont également avancé des propositions similaires, comme le député d’Ile-et-Vilaine Pierre Méhaignerie, interrogé par lepoint.fr à propos de la polémique à l’UMP sur le bouclier fiscal.

À droite et à gauche, des voix se font entendre pour briser le bouclier dans le cadre d’une vaste réforme fiscale qui réduirait les niches fiscales et introduirait une nouvelle tranche d’imposition supérieure en échange d’une suppression de l’ISF. Pour beaucoup en effet, le système fiscal actuel est peu lisible et inefficace. Reste à savoir si les trublions des deux camps seront capables de s’entendre sur les détails pour forcer la main à leurs camarades et à l’exécutif.


(source : l'express)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 15:50

Georges Cipriani arrache la semi-liberté ! Ce jeudi 1er avril, la chambre d'application des peines de la cour d'appel de Paris a confirmé la décision du tribunal d'application des peines qui avait accordé, le 24 février, un régime de semi-liberté à Georges Cipriani. Comme en 2009, le parquet s'était immédiatement opposé à ce jugement, poursuivant son acharnement contre notre camarade, emprisonné depuis 24 ans. Georges Cipriani obtient aujourd'hui une réponse positive à sa 4e demande de libération, alors (...) -LIRE LA SUITE

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 14:33
logo_caf.gif
Stéphanie est en embrouille avec la CAF depuis un moment. Contrôlée à domicile car elle est suspecte d’avoir un loyer trop élevé par rapport à sa situation déclarée.

Avec deux enfants à charge, elle a loué une maison dans la banlieue nantaise avec le père de son deuxième enfant. Une rupture s’ensuit et sans emploi, donc sans bulletins de salaires, elle tente de rester dans cette maison, ne pouvant prétendre à une autre location.

N’ayant pas déclaré à la CAF le bénéfice d’une pension alimentaire pour son premier enfant s’élevant à 200 € par mois, elle est considérée comme fraudeuse. Ce qu’elle admet et accepte un échéancier pour rembourser la somme réclamée de 2800 €, à raison d’une retenue de 45 € par mois sur ses prestations.

Tentant désespérément de se sortir de la merde, elle essaie de se mettre à son compte pour bosser à domicile dans le multimédia. Donc, elle se déclare au niveau des impôts comme travailleuse indépendante mais ne réussit pas à décrocher le moindre contrat. Ce qui implique aucun revenu.

Mais pour la CAF, n’avoir pas signalé ce statut de travailleuse indépendante est une nouvelle fraude pour laquelle elle est pénalisée d’une amende de 150 €, ce qu’elle trouve injustifié car elle est sans aucun revenu.

De plus, ce statut d’indépendante implique un nouveau calcul des prestations, en particulier l’aide au logement car elle n’est alors plus considérée comme demandeuse d’emploi.

Bref, cela implique une baisse du calcul de l’allocation logement et la prise en compte de la pension alimentaire une baisse du RSA. Elle tente de s’expliquer par courrier mais n’obtient aucune réponse. Mais tant qu’elle n’accepte pas la reconnaissance de cette amende, son RSA est suspendu.

Et on passe à la vitesse supérieure.

Consultant son dossier sur Internet, elle constate que pour le mois d’avril, il est mentionné un RSA à la baisse + une allocation de base à la baisse + l’allocation pour jeune enfant = un total MOINS la même somme ÉGAL ZÉRO pour le mois d’avril.

Désemparée, elle appelle la CAF pour obtenir des explications Elle tombe sur un type relativement ouvert qui explique qu’il s’agit de la « frangibilité », une nouvelle mesure 2010 que personnellement il déplore.

Frangible, selon le Littré, signifiant qu’il s’agit de ce qui est susceptible d’être rompu, on peut en déduire que c’est l’accord sur l’échéancier qui est rompu, unilatéralement , sans concertation et sans avertissement. Pour obliger, dit le correspondant de la CAF, les allocataires « fraudeurs » à rembourser plus rapidement leur dette.

Au passage, il dit que lui n’a pas voté pour Sarkosy et, consultant le dossier, précise « ils vous ont dans le collimateur ».

Stéphanie nous dit alors que, lors du contrôle à domicile, le contrôleur avait tenu les mêmes propos soulignant « tant que vous n’aurez pas déménagé, ils ne vous lâcheront pas ».

C’est vrai que voir des pauvres louer un pavillon avec petit jardin, ça doit être choquant pour la CAF, quand on est pauvre, il faut vraiment être dans la merde et que ça se voit.

Couper toute prestation, c’est un bon moyen de vous y mettre, surtout avec deux enfants…

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
2 avril 2010 5 02 /04 /avril /2010 14:13

Dans le cadre de la CAMPAGNE POUR LA LIBERATION DES PRISONNIERS D’ACTION DIRECTE (1987 - 2010), le lundi 5 avril 2010 se déroulera une projection du nouveau film de Charlie Bauer "Rouge Bandit" suivi d'un débat auquel il sera présent ainsi que les collectifs de soutien "DEFENSE ACTIVE" et "NE LAISSONS PAS FAIRE!"

Le film/débat commencera à 18h00 et devrait se terminer vers 21h00 à : La belle étoile, 14 Allée Saint-just, Saint Denis ; Métro porte de la chapelle puis bus 153, 302 ou 239 arrêt église de la plaine.

Participation au soutien : 5 euros.

Pour plus d’info et pour voir les autres dates de la campagne (concerts, projections, expo, etc) : http://action-directe.over-blog.com http://www.action-directe.net

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:52

Commence aujourd'hui le grand show de Nantes Nécropole place royale.

Commence aujourd'hui le grand show de Nantes Nécropole place royale.

Grand foutage de gueule bien mis en image par les agences de Com' de Nantes Métropôle : nous faire croire qu'ils font fasse à la crise climatique avec leur semaine de développement durable...

 

460_0___30_0_0_0_0_0_semainedd2.jpg


 

Belle vitrine illusoire au regard du programme politique de Jean-Marc Ayrault et des sbires du PS (Conseil Général et Régional). Toujours le même objectif : la croissance, développement économique et le consumérisme pour tout horizon politique : plus de voitures, de ville, de barreau routier, d'aéroport, de grandes surfaces, d'entreprises performantes.

Et tout ça pour tenter de se faire une petite place vaniteuse dans la guerre économique mondiale qui nous conduit au désastre économique, social et environnemental...

Grandir, grandir, se développer toujours plus pour tenter une dernière fois de convaincre qu'on a raison de leur donner nos votes et le pouvoir sur nos vies avant la grande catastrophe...

Et pour les petits doutes climatiques, on vous organise une petite semaine à la con sur le développement durable, avec toutes les structures et assos "écolo" et "alternatives" subventionnées et tenues en laisse par jean-marc Ayrault...

Mettre un peu de verdure (bien surveillé par des précaires avec des chiens...), durant une semaine place royale, le tout agrémenté par le show branché et technicisé des machines... Vision grotesque de ce que sont les enjeux de la crise climatique... Hypocrisie des politique et mépris pour les gens...

Et puis on vous culpabilise et vous sommes de changer vos habitudes individuelles. Nous par contre, politiques, on continue avec notre politique du milieu du XXème siècle et ses délires productivistes et démagogiques du toujours plus...

On va accepter cette bouffonnerie jusqu'à quand?

 

(source: indymedia Nantes)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:19

Suicide d’un salarié de l’usine de montage de Sevelnord (Groupe PSA)

Un salarié en logistique montage à Sevelnord, usine qui monte des monospaces et des utilitaires pour Fiat et PSA près de Valenciennes, s’est suicidé à son domicile.

Les surcharges de travail à Sevelnord et dans le groupe PSA Aulnay, Poissy, Sochaux... ne sont plus acceptables. Sevelnord impose du chômage partiel aux salarié-es, et dans le même temps augmente les cadences de production pour ceux qui travaillent. La médecine du travail de Sevelnord a alerté également au sujet des risques psychosociaux, des maladies professionnelles et d’un taux d’absentéisme élevé suite aux mauvaises conditions de travail mais la direction préfère faire la sourde oreille.


Les ouvrier-es de Sevelnord sont en chômage partiel tous les mois et encore les 6 et 7 avril prochain. D’autres journées sont prévues en mai et juin. Les indemnités de chômage (l’APLD allocation partielle de longue durée) sont payées par l’État, ce qui ne coûte rien à l’employeur.


La direction préfère mettre la vie et la santé des salariés en danger plutôt que ralentir les lignes de production et leur éviter du chômage partiel. Elle leur impose des cadences insoutenables, et des suppressions de postes dans plusieurs secteurs. Ceci est commun à quasi toutes les usines du groupe PSA. A Aulnay (93) les conditions de travail et de sécurité dégradées pour la production de la nouvelle C3 entraînent une surcharge lourde pour les ouvrier-es en parallèle avec... des suppressions de postes ! A Sochaux l’équipe de nuit a été rétablie, les nouveaux modèles haut de gamme 3008 et 5008 tournent à plein comme la peugeot 308. Les intérimaires sont remis à contribution en même temps que Peugeot liquide un tiers de ses terrains.


Tous les travailleurs de l’automobile alternent les périodes de chômage technique et de travail intensif. A un moment où le Medef vient de reconnaître que l’organisation du travail provoque stress et harcèlement, il faut que la direction de PSA Sevelnord mette sa pendule à l’heure et protège ses salarié-es des risques psychosociaux au lieu de presser le citron en continu.

Le syndicat SUD Auto Sevelnord mettra tout en œuvre pour que des drames qui ont eu lieu de manière répétée à PSA Mulhouse, chez Renault à Guyancourt ou chez France Télécom ne se reproduisent pas à Sevelnord.


http://www.solidaires-industrie.org/

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 17:14

 

 

Ziyed, étudiant à l’université Blaise Pascal de Cermont-Ferrand et militant au Réseau Universités Sans Frontières, est détenu au Centre de Rétention Administrative (CRA) de Lyon depuis le 17 mars (lire le communiqué du RUSF 69). Aujourd’hui, face à l’obstination de la Préfecture du Puy de Dôme à vouloir expulser ce "sans-papiers" trop remuant, le seul espoir de Ziyed réside dans la décision du Consulat de Tunisie de délivrer ou non un laissez-passer qui permettra aux autorités françaises de l’expulser vers Tunis.


RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN !

Samedi 3 avril 2010 à 14H


devant le Consulat Général de Tunisie à Lyon

14 avenue Foch, Lyon 6ème


(Bus 4 "Duquesne-Foch", Métro A "Foch")

 


Signez la pétition pour la libération et la régularisation de Ziyed

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 00:37

 

 

 

 

Pas de vengeance financière de l’Etat contre les travailleurs en lutte : manif le 7 avril à Compiègne pour soutenir les contis

L’intersyndicale et le Comité de lutte des travailleurs de Continental-Clairoix appellent les travailleurs, la population, les organisations syndicales et politiques à se joindre à la manifestation organisée mercredi 7 avril à 12h30 à la gare de Compiègne en vue de se rendre au tribunal où sont convoqués six travailleurs de l’usine. En effet, la Cour d’appel d’Amiens a, le 5 février, annulé les peines de prison prononcées en septembre dernier par le tribunal de Compiègne, en les transformant en simples amendes. Cela dit l’Etat, c’est à dire le gouvernement, a maintenu à l’encontre de ces six salariés, des demandes de remboursements de sommes qui pourraient être totalement démesurées.

C’est à dire qu’après avoir reçu un désaveu politique de la part de la Cour d’appel, qui a reconnu comme fondés les mouvements entrepris par les travailleurs de Continental menacés de licenciements, tout laisse à penser que les représentants du gouvernement voudraient avoir leur revanche en faisant tomber sur les travailleurs pris en otage, et derrière eux les 1120 autres, de lourdes condamnations financières.

C’est minable, sordide et indigne, mais c’est à l’image de ce qu’ont à subir tous les travailleurs. Le pouvoir, au service des grands groupes industriels, voudrait décourager les travailleurs de se défendre. Il n’y arrivera pas. Les travailleurs de Continental qui ont fait bloc avec leurs camarades poursuivis, et tous ceux qui sont venus leur apporter leur soutien, ont montré que la solidarité ouvrière n’était pas un vain mot.

Le combat continue pour demander l’arrêt de ce processus. L’état, qui distribue à qui mieux-mieux des milliards par centaines à tous les grands groupes et aux banques, doit retirer sa partie civile, et renoncer à toute vengeance financière.

Tous mercredi 7 avril 2010 à Compiégne

http://continentalweb.free.fr/

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 01:35

devenu festival antifasciste incontournable, le Lemovice Antifa Fest va connaître sa 6 eme édition et c'est tant mieux! les 23 et 24 avril 2010.


En Russie, les antifascistes risquent (et parfois perdent) leur vie dans la rue ; les attaques des groupes d’extrême droite contre les étrangers et celles et ceux qui s’opposent à eux sont quotidiennes, et souvent mortelles. Ainsi c'est plusieurs dizaines de personnes, y compris des enfants qui ont été victimes de meurtres ces dernières années.
Si la situation n’est pas la même en France, cela ne doit pas nous faire oublier que le risque de voir l’extrême droite s’imposer dans la rue (surtout quand elle périclite dans les urnes) est une réalité en Europe et ailleurs.
L’édition 2010 du Lemovice Antifa Fest 2010 sera donc logiqueent en soutien aux antifas russes.

Comme chaque année le festival s’étale sur 2 jours. Cette année le samedi après-midi sera occupé par deux projections-débats qui se dérouleront salle Blanqui à Limoges :

- Projection de « Putain d’usine » avec la présence de l’auteur-ouvrier Jean-Pierre Levaray qui présentra son nouveau livre : « Tue ton patron »

- Projection de films sur l’antifascisme en Russie et débat.
Vendredi CCM John Lennon 20h30 :
:arrow: Sideburns Sweat : le jeune groupe punk-hardcore limougeaud vient de sortir son 1er 45t et sera de retour à la maison après une tournée à l’étranger. Pas de doutes qu’ils sauront ouvrir ce festival
:arrow: Taste in vibes : du pur ska avec des membres de 2 Tone Club et une chanteuse. Un set qui ravira les fans de Specials ou de Madness.
:arrow: La Canaille : avec son premier album ce collectif hip hop de Montreuil s’est imposé comme la réponse au projet Zone Libre. Des lyrics libertaires sur un son incisif avec gratte, basse et scratch, à découvrir !
:arrow: UK Subs : depuis 1977 le groupe londonien de Charlie Harper a conservé la flamme du punk-rock et de la rébellion La claque assurée !

Samedi, CCM John Lennon, 19h :
:arrow: Nutties : à peine plus d’un an de concerts, pas encore de disques et pourtant les limougeauds ont déjà joué aux quatre coins de l’Hexagone. Bref le groupe de ska qui ne devrait pas avoir de mal à mettre l’ambiance.
:arrow: Banned from the pub : du pur streetpunk formé dans les tribunes de Chaban-Delmas. De quoi se mettre en jambe avant la sortie de leur album.
:arrow: Skuds & panic people : du punk-rock et du ska en provenance de Rennes, pogo et skanks assurés
:arrow: 8°6 crew : leur premier album sorti il y a une dizaine d’années reste une des principales références du ska / skinhead reggae en France. Le groupe vient de se reformer, à ne pas manquer.
:arrow: Oppressed : 1981 : les nazis récupèrent le mouvement skinhead alors que celui-ci s’était formé autour du ska et du reggae 15 ans plus tôt. 1984 : Oppressed est le premier groupe skinhead européen à se revendiquer du SHARP, les skinheads anitracistes. Depuis tout une scène s’est créée et a remis les pendules à l’heure. Inutile de parier que leur unique date française sera un grand moment.


13 Euros par soir, 20 Euros les deux soirs.

On se répète chaque année mais encore une fois c'est du lourd, du très lourd.  Le festival limougeaud fait parti des plus gros festivals antifascistes français et sa 6ème édition promet une nouvelle fois de nous mettre plein la vue! 

Toujours antifasciste, indépendant, sincère et sans concessions, organisé par Solitude Urbaine ( http://solitudeurbaine.propagande.org/ ). Une excellente alternative au monde musical commercial qui nous est servi à longueur de journées. Mais c'est aussi plus que de la musique pour la musique, c'est de la musique militante.

Après une manifestation aux couleurs de l'antifascisme radical organisée par le SCALP87 durant le LAF #5 nous appelons pour le LAF #6 à un rassemblement en hommage aux antifascistes assassinés à cause de leur combat. Le rendez-vous est fixé à 12h Place Stalingrad le Samedi 24 Avril (2ème jour du LAF #6) ce qui laissera le temps de se rendre aux débats de l'après-midi. Nous espérons vous voir nombreux-ses à ce rassemblement, la solidarité et l'union sont nos forces. Cet appel fera l'objet d'un article plus complet.
Le SCALP87 tiendra également une table de presse durant le festival.

L'article peut être soumis à diverses modifications.


Limoges est une ville antifasciste et compte bien le démontrer une fois de plus.


Venez nombreux(ses) !

 

Antifascistes, Anticapitalistes, Antisexistes

Et Fièr(e)s !



(source : scalp Limoges)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 01:16

En milieu d’aprèm, arrêt de tram route de Vienne : 8 flics et une dizaine de contrôleurs besognent. Ça grattouille des contraventions et puis sur le trottoir, un peu cachée derrière le distributeur de tickets, la police est sur un gros coup : un mec n’a pas de papier, il est black en plus : Monte dans la batmobile direction comico puis CRA, la justice n’attend pas.


Un contrôleur à un flic :
- Et pour la contravention on fait comment ? J’ai pas pris d’adresse du coup…
- C’est pas grave, envoyez-la nous, on fera suivre.

Nous à un contrôleur :
- Alors, c’est cool la collaboration avec la police, ça se passe.
- Oh, vous savez, j’fais mon travail, je mets des contraventions et puis juste, quand une personne n’est pas en règle, je la mets de coté.
- Vous appelez les flics quoi. C’est un peu ça la collaboration ! C’était un peu la même avec les juifs, un contrôle, les papiers, et puis hop dans le train direction les camps.
- Non mais là c’est pas pareil, il va pas aller en prison pour un ticket (genre il comprend pas de quoi on lui cause)
- Un centre de rétention, murs, grillages et surveillants, t’appelles pas ça une prison ?
Un autre contrôleur :
- Et puis y’avait pas que les juifs qu’on envoyait dans les camps… P’tit sourire cynique en coin, (style "vous aussi vous pourriez y aller p’tits cons").
- Toutes façons, c’est vos parents, c’est vous, qui avez fait ce système comme il est. Moi je travaille, c’est tout. Si vous êtes pas content, faut le changer, faut vous organiser (le type est d’origine immigrée).
- C’est ça, toi t’es responsable de rien, tu fais rien.
- Si je suis responsable. Mais c’est pas des gens comme moi qui ont collaboré avec les nazis, c’est des chômeurs comme vous qui collaboraient par ce qu’ils avaient pas d’argent. Vous avez vu comment vous êtes sapé ! Moi je travaille, moi !
- Mais t’es un ouf, tu fais quoi là ?! Nous on préfère manger c’qu’on mange plutôt que bouffer du steak à genoux comme toi.

On essaye de s’approcher du type que les condés embarquent :
- Psst ! c’est quoi ton nom ?
Les flics :
- Hey là ! dégagez ! y’a rien à voir, allez de l’autre coté, ça vous concerne pas !
Et nous de répondre ironiquement que y’a aucune loi qui nous interdit d’être là et de demander son nom à ce gars. Un contrôleur en profite pour placer que c’est des lois d’abruti comme nous qui les empêchent de travailler.


Bref, on insiste, on les suit, les poursuit même jusqu’à leur voiture et on finit par avoir le nom du type. On demande au flics de quoi ils ont honte pour se cacher comme ça et on se fait coller contre un poteau avec l’ordre de dégager si on veut pas se faire embarquer. Mais rien de verbal hein ! Tout est dans le langage du corps là !


Le cœur qui bat à la chamade on s’barre, "chômeur, plutôt que contrôleur !", direction l’arrêt de tram précédent. Dans les trams qui suivront, on entre pour prévenir en gueulant un peu que les flics et les leurleurs vont contrôler au prochain arrêt, qu’ils embarquent direct ceux qu’ont pas de papiers.


Un peu l’impression d’être pris pour des tarrés par des gens qui nous soupçonnent de raconter des histoires… "bas ouai, on n’est pas dans un film là, illes croient tellement plus à ce qu’on nous bassine à la télé que quand c’est dans la vrai vie, illes arrivent plus a y croire non plus". Un peu de sourire par ci par là quand même. Mais bon, quelques personnes sont sortis après nous avoir entendu et quelques autres ont préféré ne pas monter et continuer à pieds.


Peut être bien que "les gens" voient pas comment c’est flippant cette frontière invisible qui existe quand à tous moments tu peux te faire embarquer parce que t’as pas le laissez-passer, parce que cet état t’a pas reconnu comme un de ses sujets ou comme un "ayant droit" de circuler sur ses terres…


Ça mériterait qu’on foute des barbelés partout pour la faire exister cette frontière, pour emmerder un peu ce monde de résignéEs qui aime trop bien ne pas voir pour ne pas lever le petit doigt, qui quand illes matent pas la télé, matent leur pieds quand faudrait pousser une gueulante.


Trop ouf de dépossession politique, ces types qui se perçoivent comme de simples travailleurs qui n’ont pas d’actes politiques à poser et qui nous nous perçoivent comme des moralistes qui leur prenons la tête, à les juger dans leur actes et qu’on devrait plutôt aller emmerder les hautes sphères et faire de la politique etc… que eux ils ont pas choisis, comme nous dit ce type d’origine immigrée, que cette société lui a imposé son job, qu’il est pas en mesure de choisir. Mais voilà, tellement la normalisation sociale travaille, tellement le schéma du bon français s’impose que c’est nous qui devenons les potentiels collabos parcqu’on est des citoyens de seconde zone qui n’embrassons pas Marianne et sa nation.


Blasant la guerre entre pauvres, entre ces bons citoyens qui ont un taff de merde payé une misère et d’autres précaires, ou encore de voir des français fils d’immigrés qui arrêtent des migrants quasiment comme un acte d’intégration.

 

(source : rebeyllion)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact