Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:00
Le tribunal de Lyon a condamné aujourd'hui à huit mois de prison ferme un étudiant qui avait participé aux violences en marge des manifestations lycéennes de la mi-octobre. Le tribunal a condamné Fabien P., 22 ans, à 12 mois de prison dont six avec sursis pour «rébellion».

 

Il a également été condamné à deux mois de prison ferme supplémentaires pour avoir refusé de se soumettre à des tests ADN. Le tribunal a également prononcé une peine de deux ans de privation de ses droits civiques, civiles et de famille ainsi que 3.500 euros de dommages et intérêts.

 

L'étudiant avait le 15 octobre cassé le doigt d'un policier qui venait de l'interpeller après qu'il avait brisé les vitres de cinq voitures.

 

Le tribunal a accordé au jeune homme, qui vient de passer un mois en détention préventive à la prison de Corbas, un régime de semi-liberté. Il lui permet de reprendre ses activités, mais l'oblige à rentrer chaque soir au centre de détention. Cette condamnation est la plus importante de toutes celles prononcées pour les violences constatées en marge des manifestations étudiantes.

 


Source: Le Figaro, 10 novembre 2010.
Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 18:11

 

Excédé de n'être plus livré en carburant, un gérant de station-service des Hautes-Alpes a employé la manière forte auprès d'un camion-citerne qui approvisionnait un concurrent.

 

Le psychodrame de la pénurie de carburant dans l’Hexagone a parfois des effets secondaires surprenants. A l’image de ce coup de sang d’un gérant de station-service de La Salle-les-Alpes (Hautes-Alpes). « Alors qu’il n’a plus été livré depuis jeudi dernier », rapporte le Dauphiné Libéré, Daniel Picard apprend que ses concurrents du supermarché Géant de Briançon vont être servis. Ni une, ni deux, il se rend sur place et bloque avec un camion la citerne qui allait approvisionner les pompes.

La suite vire au rocambolesque : « Du coup, la grande surface bloquait également le transporteur mais par l’arrière, avec une voiture, pour éviter qu’il ne parte sans avoir livré… », poursuit le quotidien régional. « Les gens de la vallée sont bloqués. Vous vous rendez compte où il faut en arriver pour dépanner la clientèle ? », témoigne Daniel Picard, qui obtiendra finalement 5 000 litres. Vous avez dit addiction au pétrole ?

 

 

(source : terraeconomia.info)

 


Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
19 octobre 2010 2 19 /10 /octobre /2010 19:38

 

Essone

 

Stations ouvertes

  • Arpajon : ESSO N20 (avant sortie Arpajon) (lundi 23h30)
  • Aire de Lisses (A6) : (mardi 1h)
  • Breuillet : Carrefour market (mardi 10h)
  • Evry : Esso (mardi 10h)
  • St Pierre du Perray : Intermarché (mardi 1h)
  • entre les Ulis et Dourdan (section à péage) : station Shell sur l’aire d’autoroute A10 Limours/Janvry direction Paris – Province (mardi à 1h)
  • Saclay/ Vauhallan : station BP avant sorti Vauhallan N118 direction les Ulis (pour le gasoil limite de 30€). Super sans plomb disponible à la station Elf N118, aprés la sortie Orsay direction paris. (mardi à 1h)
  • St Pierre du Perray : Intermarché (mardi à 1h)
  • Francilienne : Station BP, Aire du fond des prés sur la N104 direction Evry, depuis Les Ulis, avant la sortie N20 (rationnement de 30€ maxi par véhicules) – mardi 14h30
  • Villabé : station TOTAL A6, longue file d’attente (lundi 14h)
  • Vigneux-sur-Seine : Intermarché réapprovisionné (mardi 10h)
  • Chilly-Mazarin : Station BP (lundi 14h30)
  • Saint-Michel-sur-Orge : Géant – Plus que 30 minutes de carburant (Mardi 14h)

Stations limitées

  • Corbeil-Essonnes : Shell N7 : rupture de Gazole
  • Chilly Mazarin : rupture de gazole, encore super sans plomb 95 et 98 (lundi à 23h30)
  • Gometz-le-Chatel : Intermarché : rupture de SP 98 et de gazole (lundi 18h)
  • Igny : Leclerc : SP 95, Gazole (mardi 10h)
  • La Norville : Netto : rupture de Gazole (mardi 17h)
  • Longpont-sur-Orge : Intermarché : rupture de gazole
  • Mennecy : Netto : rupture de Gazole ; BP : rupture de Gazole
  • Oncy sur Ecole : Super sans Plomb disponible
  • Ormoy : Intermarché: rupture de Gazole
  • Savigny-sur-Orge : BP : SP 95 & 98 (mardi 10h)
  • St-Pierre-du-Peray : Intermarché : il reste du SP (mardi 01h00)
  • Ville du Bois : Carrefour : rupture de gazole
  • Viry-Chatillon : Leclerc, gazole disponible (mardi 9h)

Stations fermées

  • Athis-Mons : Carrefour (Livraison devrait avoir lieu mardi) (mardi à 1h)
  • Arpajon : Elf
  • Ballancourt : Carrefour Market (mardi 11h)
  • Baulne : Elf
  • Brétigny sur Orge : Auchan (mardi 6h)
  • Breuillet : Carrefour Market (mardi à 1h)
  • Bondoufle : Station BP, Total (mardi 10h)
  • Chilly-Mazarin : Total, Champion fermés (lundi 19h)
  • Corbeil-Essonnes : Elf (face à Castorama), Total
  • Draveil : Total fermé (lundi 16h)
  • Epinay sur orge : Elf, Carrefour Market
  • Etampes : Station ELF Coquerive , Total, E.Leclerc, Carrefour, Carrefour Market.
  • Gometz-la-Ville : Station fermée (Mardi 14h)
  • Grigny : Elf (centre ville Mairie)
  • Itteville : Intermarché
  • Janville-sur-Juine : Intermarché (Mardi 13h)
  • Juvisy : BP
  • Lardi : Ecomarché (mardi 13h)
  • Les Ulis : Carrefour fermé (lundi 18h)
  • Lisses : Intermarché
  • Maisse : Intermarché
  • Massy : CORA, Shell – Plus de Gazole dans toutes les stations de la ville (lundi à 14h)
  • Marolles : Carrefour Market (mardi 6h)
  • Milly la Forêt : Carrefour Market, Total (lundi 20h)
  • Morangis : Carrefour Market
  • Ris-Orangis : Station Total et Elf sur la N7 (lundi à 14h)
  • Ris Orangis : Intermarché (mardi 19h)
  • Savigny sur orge : Total.
  • Saint Germain-les-Corbeil : Total et Simply Market
  • St Geneviève des Bois : Carrefour (mardi à 1h)
  • BP N104 juste avant la sortie St-Germain/Corbeil Essonnes
  • Verrières le Buisson : Esso
  • Vert le Petit : Intermarché
  • Vigneux : Intermarché, BP (mardi à 1h31)
  • Villebon : Esso à Villebon 2, Auchan
  • Viry Chatillon : BP. (lundi 23h30)
  • Villabé : Carrefour (mardi à 10h)
  • Yerres : (mardi 17h)
  • La Ville du Bois : Carrefour (mardi à 1h)
  • Les Ulis : Carrefour les Ulis 2, la station vers les Ulis 2 (à coté de Truffaut les Ulis)
  • Toutes les stations essence sur la N20

 

 

Franche comté

 

Dans le secteur de Dole-Tavaux (jura) la pénurie commence à se faire sentir. (source: france 3)

 

Le gazole se fait de plus en plus rare dans les stations-services du nord Franche-Comté, malgré les quelques livraisons enregistrées ce matin (lundi 18 oct). Les pompes du centre Leclerc de Montbéliard sont déjà à sec, comme l'ensemble du réseau Total. A Belfort, la station Shell de l'avenue Leclerc a battu dimanche son record de distribution, avec une moyenne de 1500 litres de gazole à l'heure. Ce matin (lundi), il ne restait que 2000 litres de ce désormais précieux liquide à distribuer. (source : le pays)

ça fait 3 jours qu'il y a plus de gazoil à Vesoul d'après certaines sources sur place.

Dès vendredi, une affichette évoquait une indisponibilité de gasoil chez Leclerc à Belfort (d'apres l'est républicain lui même).

 

 

Région parisienne

 

PARIS - La pénurie de carburant s'est aggravée mardi, avec environ 4.000 stations-service en panne de ravitaillement du fait des conflits sociaux selon le gouvernement, et des situations particulièrement difficiles en Normandie, dans l'ouest de la France et en région parisienne.

"Un peu moins de 4.000 stations-service sur 13.000 sont en attente d'approvisionnement", a déclaré mardi le ministre de l'Energie, Jean-Louis Borloo à l'Assemblée nationale.

La situation s'est nettement détériorée depuis lundi, date à laquelle le nombre de stations touchées par un manque de carburant atteignait environ 2.600 stations... (voir la suite)

 

 

 

d' après un article france info (très intéressant) : 

 

Le carburant que vous avez à la pompe, c’est l’aboutissement de tout un processus de fabrication, d’abord. Et de tout un acheminement, ensuite. Il suffit que l’un des deux éléments soit perturbé pour que, au final, vous ayez de moins en moins de carburant à la pompe.
Là, avec les mouvements sociaux durcis depuis la semaine dernière, c’est toute la chaîne, et de la fabrication, et de la distribution, qui est atteinte.

Cela peut aboutir assez vite à une pénurie dans toutes les stations ?
Reprenons les choses depuis le début. D’abord, vous avez du pétrole brut. Il est importé, et il arrive dans 3 ports : Le Havre, Marseille et Saint Nazaire.
Ensuite, ce pétrole brut est acheminé dans les raffineries, pour être transformé, en essence ou en diesel. A lui seul, le port de Marseille alimente 6 des 12 raffineries françaises. Et, depuis 3 semaines, le port de Marseille est bloqué : plus aucun pétrole brut n’arrive par ce site.

Et les choses se sont durcies depuis vendredi ?
Exact. En fin de semaine dernière... (voir la suite)

 

 

d'après un article RTL info :

 

La France contrainte d'importer de l'électricité à cause des grèves

La France a été contrainte d'importer de l'électricité lundi et mardi à cause des baisses de production décidées par les grévistes d'EDF, a indiqué à l'AFP le Réseau de transport d'électricité (RTE), gestionnaire du réseau de lignes à haute tension... (lire la suite)

 

 

ALORS??? IL N'Y A VRAIMENT AUCUNE PÉNURIE D'ESSENCE EN FRANCE?????

ALLEZ VOUS ENCORE VOUS FOUTRE DE NOTRE GUEULE LONGTEMPS OU ALLEZ VOUS ACCEPTER L'IDÉE QUE ÇA CHAUFFE SÉVÈRE  POUR VOUS EN CE MOMENT EN FRANCE CHER(E)S MEMBRES DU GOUVERNEMENT??? TOUT ÇA EST EN TRAIN DE TOURNER À L'EXPLOSION SOCIALE!!!!

humm..... ça sent la révolution... ahah

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 20:46

 

Marine Le Pen, candidate à la succession de son père à la tête du Front National, sera présente le 23 octobre prochain à Pontarlier.

Elle participera à une conférence de presse, entre 10h et 12h, au théâtre Bernard Blier. Puis, elle sillonnera les allées du super comice de Pontarlier l’après midi.

Son adversaire du FN, Bruno Gollnisch pourrait faire le déplacement à Pontarlier en novembre prochain.
radio plein air.

 

(source : Gudule) clin d'oeil à toi.

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 18:47

 

 

Le texte très controversé prévoit notamment de déchoir de leur nationalité française les meurtriers de personnes dépositaires de l’autorité publique. Il a été adopté par 294 voix contre 239 à l’Assemblée Nationale, malgré l’opposition d’une partie des députés de la majorité.


Le projet de loi, qui reprend plusieurs annonces faites par Nicolas Sarkozy cet été à Grenoble, élargit la liste des motifs de déchéance de la nationalité française aux condamnés naturalisés depuis moins de dix ans ayant causé la mort d’une personne dépositaire de l’autorité publique.
Il comporte également plusieurs mesures relatives aux campements illicites et qui visent à faciliter l’expulsion des ressortissants communautaires comme les Roms.

Enfin, l’accès à l’aide médicale pour les étrangers sans titre de séjour a été rendu plus difficile, afin d’éviter un "coût déraisonnable du système de santé français".

Le projet de loi sera examiné au Sénat courant novembre.

 

Un état raciste ne peut que créer des lois racistes

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 03:29

 

Le nouveau préfet de l’Isère, Éric Le Douaron, ex-haut gradé de la police désigné par Nicolas Sarkozy pour remplacer Albert Dupuy, évincé à la suite des récentes violences urbaines à Grenoble, a pris ses fonctions hier. Interrogé sur le contexte difficile de sa prise de fonctions, il a répondu : « Ce n’est pas un petit défi, c’est le moins qu’on puisse dire. J’ai l’habitude. »

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 12:11

 

Le directeur de la publication du journal satirique Le Monte a été condamné vendredi à supprimer deux photomontages montrant Nicolas Sarkozy sur plainte du président


"La BRDP (Brigade de Répression de la Délinquance sur la Personne) a convoqué Frédéric Lafeuille "d’urgence", sur demande du procureur de la République, suite à la publication du numéro 14 du "Monte" ("Nicolas Sarkozy est en prison"). Des policiers ont débarqué hier à son domicile pour "vérifier son identité"...Le policier chargé de le convoquer lui a expliqué, au téléphone, que c’était "lié à l’actualité... Et "très urgent". expliquait l’éditeur à @si dimanche 11 juillet.

Le Monte avait été assigné d’heure en heure à la demande de Nicolas Sarkozy. Le tribunal lui a donné raison condamnant l’éditeur à verser un euro de dommages & intérêts plus 2 000 € de frais de justice. L’éditeur doit supprimer les photomontages sur tous les exemplaires sous peine d’une astreinte de 100 euros par photo non supprimée.

 

 

 

sarko.jpg

 

(source : Bellaciao)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 17:44

 

 

« Pour sauver nos retraites, il est évident que l’allongement de la durée de cotisation est nécessaire. Mais dans un contexte de crise aigue et de désindustrialisation chronique, le nombre de cotisants ne fait que s’effondrer. Or, les syndicats s’efforceront de conserver le système des 35 heures. La seule variable d’ajustement sera donc le montant des retraites qui s’abaissera. Ce sera sur les retraités que pèsera l’effort, d’autant que ce sont eux qui peuvent le moins bien se défendre ! » (Jean Marie Le Pen, campagne régionales 2010).

 

Le FN garde le cap : le système des retraites est subordonné au travail. Il faudra donc travailler plus, plus tôt et plus longtemps pour espérer toucher les pensions chèrement gagnées. Dans le programme du FN, les solutions s’apparentent à du libéralisme bon teint, opposant les régimes entre eux, pour terminer par une protection sociale minimale et un recours systématique aux fonds de pension.

 

Première mesure selon le FN pour revenir à un système de retraite équilibré : la priorité de l’emploi des français et l’augmentation de la natalité.

 

L’argument de l’immigration massive est aussi décliné sur cet aspect : le FN part du principe de la priorité donnée à l’emploi des français pour alimenter en cotisations les caisses de retraites. Les immigrés, eux, seront « incités à prendre leur retraite dans leur pays d’origine. » En d’autres termes, le FN, par une politique raciste d’expulsions en série et de retours forcés, souhaite que des salarié-e-s, ayant cotisé tout autant que les « français » pour alimenter les caisses de sécurité sociale, et notamment celle de l’assurance vieillesse, renoncent à leurs pensions. En effet, le fait de prendre sa retraite dans le pays d’origine signifierait simplement qu’ils-elles ne touchent aucune pension. Celle-ci serait donc reversée aux « nationaux ».

 

Deuxième mesure urgente : la défense de la famille et de la natalité. En décryptage, cela signifie la mise en place d’une politique familialiste : retour des femmes au foyer pour s’occuper des enfants, limitation drastique des droits chèrement gagnés à l’avortement et à la contraception... En somme, un retour à l’ordre moral visant à assimiler les femmes à des « mères porteuses » des futurs cotisants, et les empêchant de disposer de leur corps comme elles l’entendent.

 

A ces deux premières mesures, nous, syndicalistes, voulons répondre qu’elles ne sont que des leurres. Il faut premièrement rappeler que les « immigré-e-s » ne sont pas un coût mais participent par plusieurs biais à l’économie nationale. En matière de retraites, ils-elles payent, comme tout-e salarié-e, des cotisations sociales à la caisse nationale d’assurance vieillesse. Les en priver, avec un retour forcé au pays, est commettre une injustice de droit : les immigré-e-s ont participé, depuis des générations, avec ou sans papiers, à la construction et à l’économie du pays dans divers secteurs. Ils-elles ont aussi participé au système de retraite. Ils-elles sont donc, comme tout-e salarié-e, en droit de bénéficier des pensions de retraites, durement acquises au fil des ans. Nous nous opposons donc fermement à cette conception raciste du FN.

 

Concernant la politique nataliste, en tant que militant-e-s syndicalistes progressistes et féministes, nous dénonçons la « politique du berceau ». Les femmes ne sont pas des « ventres », des objets. Elles ont lutté pour obtenir le droit de disposer librement de leur corps. Accepter la politique du FN aujourd’hui, c’est accepter un retour en arrière vers l’ordre moral, avec pour centre la famille nombreuse, hétérosexuelle, aux nombreux enfants, et la femme au foyer.

Après des siècles de lutte, bien que l’égalité totale reste encore à gagner, nous n’accepterons pas la politique nataliste et irréaliste du FN : les femmes ont en partie gagné une certaine indépendance, la possibilité de choisir leur vie. Nous n’accepterons pas que le FN le remette en cause.

 

L’harmonisation vers le bas

 

Premières catégories de mesures transitoires proposées par le FN : l’harmonisation vers le bas du système.

* Le retour à 65 ans de l’âge légal de la retraite, pour tenir compte de la réalité des parcours (entrées tardives sur le marché du travail, périodes de chômage…) après 40 annuités de cotisation et la liberté donnée aux Français de travailler au-delà s’ils le désirent. * La proportionnalité de la retraite par rapport à la période effective de cotisation.

 

La première série de mesures concrètes avancées par le FN est donc toujours basée sur la durée de cotisations : le FN propose ainsi l’allongement des cotisations, et la pension de retraite finale étant basée sur la durée de cotisation. En cela, il propose tout simplement de travailler plus longtemps, tout en annonçant « la prise en compte de la pénibilité du travail et des contraintes professionnelles dans le calcul des annuités (en particulier, droit pour l’État de maintenir des règles spécifiques pour ses personnels dits en service actif), sur base de négociations de branches. »

 

Pour le calcul des annuités, le FN renvoie de nouveau à la négociation par branche, source d’inégalité de statuts. Sur des aspects de pénibilité et de conditions de travail, les négociations par branche, parallèlement à la casse du code du travail et à une conception corporatiste de la négociation, sont source de reculs pour les salarié-e-s : en effet, la politique patronale sera de tenter de se dédouaner sur la pénibilité, avec l’argument des nouvelles technologies. Mais face à la persistance de risques (risques chimiques, troubles musculo-squelettiques...) et à l’émergence de nouveaux (risques psycho-sociaux, stress, accroissement des risques physiques du fait de la précarité et de l’alourdissement des charges de travail par la productivité accrue), le FN, renvoyant aux branches et à des syndicats maison, va forcément dans le sens du plus petit dénominateur commun. De plus, on se demande comment il peut à la fois lier la revendication de travailler plus longtemps, mettant la barre à 65 ans, et celle de la prise en compte de la pénibilité.

 

Enfin, face à la précarité des carrières, la seule solution en matière de retraites trouvée par le FN est l’allongement de la durée de cotisations : une fois de plus, le FN prend acte de la précarité de l’emploi mais ne cherche pas à y remédier, sauf à penser que des politiques racistes (le travail aux seuls français) offriront la possibilité aux patrons de profiter de la flexibilité des contrats précaires et de licencier.. les « étrangers » A cela, une fois de plus, nous répondons que le FN mène une politique pro-patronale et discriminatoire qui divise le monde du travail.

 

« Une harmonisation des régimes de retraite (entamée partiellement par la réforme de 2003), en regroupant les différents régimes de base en un seul régime national, géré directement par l’État et sous contrôle du Parlement » et « Le choix laissé aux régimes spéciaux qui n’ont été affectés par aucune des réformes de 1993 ou 2003 : soit ils s’incluent avec les mêmes obligations et prestations dans le régime national et bénéficient de la solidarité nationale, soit ils prévoient un financement spécial, hors fonds publics, pour maintenir leurs spécificités. »

 

Ici le Front National se place dans la continuité et l’approfondissement des réformes de 1993 et 2003 ! Quand il parle des régimes spéciaux ce sont bien sûr les fonctionnaires qui sont visés et l’harmonisation prévue est bien sûr par le bas ! Enfin il plaide pour l’étatisation d’un « seul régime national » c’est-à-dire une gestion par l’Etat et non plus par les représentants des assurés sociaux alors même que les sommes collectées sont du salaire différé et sont donc la propriété des salariés. Il s’agirait là d’une régression formidable à la merci de n’importe quel vote parlementaire.

 

Quant aux pensions stricto sensu, le FN propose « la revalorisation des retraites et du plafond de la Sécurité sociale selon l’indice d’évolution des salaires. ». Or, selon les chiffres de l’INSEE, l’indice d’évolution des salaires est de moins de 1%.

 

Avec l’augmentation de la part du capital, et la diminution de celle du travail, avec des négociations à minima et des casses de statuts, avec une politique renvoyant les patrons en position de force, on ne peut que se douter que la revalorisation des retraites vue par le FN, sera minimale.

 

Les fonds de pension à la rescousse

 

Par contre, le FN, fidèle à ses croyances sur la « valeur travail », veut mettre en oeuvre « le développement de régimes de retraite complémentaire par capitalisation ouverts à tous et dont les versements, auprès d’organismes agréés par l’État, seront déductibles des revenus imposables »

 

Dans ce contexte, les mieux nantis seraient favorisés au détriment des bas salaires, des moins qualifiés, des précaires et des chômeurs. C’est la mise en place d’un système à 2 vitesses où les pauvres auront des retraites de misère. Mais le recours aux fonds de pension, s’il remet évidemment en cause le principe de solidarité pour les plus démunis, met également en danger les propres bénéficiaires du système car l’argent ainsi épargné, investi dans des circuits financiers en vue de générer des plus-values, peut se volatiliser du jour au lendemain, dans la mesure où il est utilisé de façon spéculative. Que survienne un krach boursier, comme nous avons pu le voir dans la récente crise boursière, et des retraités verront , comme cela s’est passé dans d’autres pays , leurs économies s’envoler… Le FN pourra user d’arguments de contrôle de l’Etat, de retour au protectionnisme : il n’en demeure pas moins qu’il renvoie une grande partie des salarié-e-s à des régimes complémentaires instables et sources d’inégalité.

 

Marine le Pen a beau s’insurger contre la revalorisation honteuse de 0,9% des retraites annoncée par le gouvernement : le programme du FN, pro patronal, privilégiant les solutions individuelles par rapport aux statuts collectifs, reposant sur le fantasme du corporatisme de la politique familiale et du repli sur soi, est un retour en arrière sur le système de protection sociale en matière de retraites.

 

Le 17 avril 2010, Marine Le Pen estimant que le système de retraite devait être refondé, déclarait en parallèle que "Le Front national doit participer à ce débat", et avançait : la diminution "nécessaire" du coût du travail, "obstacle à la compétitivité" mais aussi – nouveauté - "l’élargissement de l’assiette des ressources". Son père, dans son discours du 1er Mai, fustigeait le « credo libre-échangiste » le « mépris du droit du travail » et la « protection sociale amoindrie »

C’est bien la contradiction dans laquelle les chefs du FN louvoient : leur programme antisocial sur les retraites passe mal dans son électorat populaire, et quelques formules à connotation anticapitaliste ne sont pas de trop pour essayer d’enfumer les retraités et autres salariés qui peuvent être séduits par le discours faussement radical du Front.

 



source : Vigilance Syndicale Antifasciste (VISA)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 18:45

 

 

Une femme de 31 ans a été verbalisée à Nantes par un motard de la police nationale le 2 avril dernier parce qu’elle conduisait en portant un niqab, un voile intégral qui dissimule tout sauf les yeux, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat, Me Jean-Michel Pollono. Une amende de 22 euros pour "circulation dans des conditions non aisées" lui a été infligée.


L’agent s’est référé à l’article 412-6 du Code de la route qui indique notamment que les "possibilités de mouvement (du conducteur) et son champ de vision ne doivent pas être réduits par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l’apposition d’objets non transparents sur les vitres".


Cette Française musulmane qui porte le voile depuis plusieurs années et qui s’est dévoilée pour faciliter le contrôle des policiers, considère aujourd’hui que cette contravention est "une atteinte à sa liberté", a expliqué son avocat à l’Associated Press en ajoutant qu’elle est "révoltée". "Un citoyen français ne peut avoir d’amende en fonction de la manière dont il s’habille", dit-il en notant que la loi ne réprime que la nudité, l’attentat à la pudeur et le port illégal d’uniforme.


"Si le voile est interdit au volant, les religieuses ne devraient pas conduire, les casques intégraux pour les motocyclistes devraient être interdits, parce qu’on ne voit pas sur les côtés et même certaines unités des forces de police qui conduisent avec des cagoules devraient être verbalisées", plaide Me Pollono.

Il a saisi le parquet de Nantes afin que le dossier soit examiné par le tribunal de police, compétent en la matière. Il devra dire "si la contravention est matérialisée ou non", indique l’avocat dont la cliente se dit aujourd’hui prête à porter l’affaire jusque devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

 

 

 

(source: nouvelobs.com)

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 00:23

 

 

Sarkozy veut nous faire pleurer avec son scandaleux bouclier fiscal.

Sarkozy nous répète que chaque Français ne doit pas payer plus de 50 % d’impôt.

Mais les plus riches sont très loin de payer 50 % d’impôt.

En réalité, les Français les plus riches ne paient que 20 % d’impôt !


Lisez cet article :


Le nombre de personnes à très hauts revenus a explosé.

Pour l’ensemble du 1 % de très hauts revenus, le taux moyen d’imposition est de 20 %. Une situation rendue possible par le jeu des niches fiscales.

Des chiffres qui donneront du grain à moudre aux partisans d’une réforme des niches fiscales, alors que le gouvernement s’est engagé à trouver 6 milliards d’euros d’économies.


http://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/300421411-le-nombre-de-personnes-a-tres-hauts-revenus-a-explose.htm

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ACTU NATIONALE
commenter cet article

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact