Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 16:35

Depuis le 23 juillet 1996, tous les mercredis à partir de 18h, les sans papiers et soutiens militants manifestent Place de la République.


Ce mercredi 24 mars la manifestation démarre, mais devant la banderole se placent 2 jeunes qui ne bougent pas. Les sans papiers tenants la banderoles leurs demandent de bouger en vain. La banderole les contourne et la manifestation s'ébranle direction Grand Place.


Au retour sur la rue piétonne Béthune les mêmes deux jeunes se placent à nouveau devant la banderole sans bouger. Encore une fois arrivés à leur niveau, il leurs est demandé de permettre le passage de la banderole toujours en vain. Cette fois ils sont dénoncés de provocateurs, le ton monte.


A la question : « comment se fait-il que vous voyez une manifestation arrivée et vous restez sans bougez » ?

Réponse d'un des deux jeunes : « je suis sur la voie publique, c'est pas à moi de bouger ».


Question : « Seriez vous rester devant la banderole de la manifestation d'hier sans bouger » ? (hier c'était mardi 23 mars la manifestation appelée par les syndicats).


Réponse : « C'est pas une manifestation ça, ils m'ont trouvé sur la voie publique, ils n'ont qu'à me demander gentiment et je ne bouge que si je veux ».


On se rappelle que la semaine qui a suivi le premier tour d'avril 2002 avec Le Pen au second tour de l'élection présidentielle, la manifestation des sans papiers a été attaquée à coups de lacrymogènes, de canette de bière, de saluts Nazis et de cris « à mort les bougnoules et les bamboulas ».


Le retour électoral du FN dans le pays et en particulier dans notre région serait-il à l'origine de la provocation fasciste qui cherche à créer un incident permettant une éventuelle interdiction de la manifestation traditionnelle du mercredi du CSP59.


Le pouvoir de Sarkozy rêverait-il de laisser faire une telle provocation pour se débarrasser de cette visibilité centrale des sans papiers à Lille et dans notre Région ?


Le Préfet laissera t-il faire pour instrumentaliser des pratiques fascistes dans le but de réussir ce que Sarkozy en 2003, à l'époque Ministre de l'Intérieur, à échoué à obtenir par un procès qu'il a perdu contre nos manifestations du mercredi ?


Des exemples de provocations et même de terrorismes jalonnent les décennies de montée du FN. On se souvient qu'en mars 1985, le leader du Front National à Béziers, un certain Serge Lopez, était inculpé pour avoir fait sauter à l'explosif la maison des pieds noirs ; en juillet de la même année, c'était Jean Châtelain, membre du FN et trois complices qui étaient arrêtés pour avoir attaqué à l'explosif un café d'Annemasse ; en août 1986, quatre terroristes fascistes sautaient avec 5kg de plastic au moment où ils s'apprêtaient à accomplir leur forfait dans un quartier à forte composition immigrée. Leurs tracts portaient des slogans du genre « La France, c'est nous, pas eux », « Pour nous, les potes, c'est la France. Tu ne pourras plus y toucher ». Ils opéraient sous le couvert d'une association loi 1901 qui s'assignait comme but de « défendre les intérêts des citoyens français » et de « poursuivre en justice tous ceux qui auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes en raison de leur qualité de citoyen français ». Ce harakiri involontaire est la preuve que les forces fascistes utilisent tous les moyens, légaux et illégaux, pacifiques et terroristes, pour arriver à leur fin.


Ici on cherche à entraîner les sans papiers et manifestants dans une bagarre, on filme et enregistre par téléphone portable pour ensuite construire de prétendus faits divers médiatiquement manipulables contre les sans papiers, les immigré(e)s.


Le CSP59 annonce les mesures suivantes : tous provocateurs dans nos manifestations sera remis officiellement à la police par notre service d'ordre.


Le CSP59 dénonce par avance tout stratagème préfectoral et policier qui agirait pour instrumentaliser les méthodes provocatrices et terroristes des fascistes.


Le CSP59 appelle les démocraties et militants soutiens à s'obliger à être plus présents dans nos manifestations, notamment celles du mercredi Place de la république/parvis des droits de l'homme, pour être les grands témoins des éventuels incidents provoqués dans le dessein de nuire à notre lutte sociale et citoyenne.

Tous les mercredis, place de la République/Parvis ders droits de l'homme à 18h : Manifestation


(source : indymedia Lille) voir le site : indymedia lille

Partager cet article

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ANTIFASCISME
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact