Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 20:16

 

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L225xH300/63315_16123836ca-5ccf4-2-41d07.jpg

 

Tu me connais, je n’ai pas vraiment pour habitude d’écrire de surfer sur les faits divers, la larme à l’œil et la main sur le cœur. Je ne sais pas pourquoi, mais ce n’est pas mon truc ! Je préfère laisser à d’autres qui le font bien mieux que moi. Néanmoins, quand les faits divers se répètent jusqu’à faire partie d’une actualité chronique, cela ne s’appelle plus un fait divers. Cela s’appelle de l’actualité. Et quand ce mouvement est à caractère raciste et basé sur la stigmatisation systématique, la haine de l’autre, et la violence, et qu’aucun grand média n’en parle, il y a toutes les raisons de s’inquiéter…

A l’heure où l’une des mémoires de la Résistance au nazisme Stéphane Hessel bat des records d’édition avec « Indignez-vous », essai traitant de la perte des acquis de la Résistance, en tirant à plus d’un million d’exemplaires, l’actualité dont je te parle, paradoxalement, est le grand retour des nazis sur notre territoire. A l’heure où la France se passionne pour une Révolution en Tunisie et dans le monde arabe, qu’elle regarde dans son salon en devisant sur une hypothétique prise de pouvoir des islamistes dont la rue arabe qui a soif de libertés ne veut certainement pas mais qui permet de se faire peur dans nos chaumières, le fait divers dont je te parle, est le silence coupable de nos médias sur les incendies criminels à répétition dont sont devenus la cible régulière nos concitoyens originaires de Turquie.

Car ce qui restait hier de l’ordre de l’activité criminelle clandestine nocturne, ce qui nous appararaissait comme le fruit d’enfantillages de petits voyous en perte de repères et en pleine crise d’adolescence, à savoir la profanation de stèles funéraires juives et musulmanes à revêtu aujourd’hui un caractère tout autre. A force de répétition qui n’a eu d’autre objet que d’user notre attention et faire redescendre notre vigilance, des stèles funéraires les néo-nazis fort du score de 18% de Le Pen en 2002 ont depuis pris de l’assurance et sont passés à l’incendie de mosquées, et de l’incendie de mosquées, à celui – dans le plus lourd silence et coupable médiatique – à celui des foyers de nos concitoyens originaires de Turquie.

Ainsi, la liste des mosquées victimes de tir ou de mitraillage depuis 2004 commence à faire lourd. Cette année là, la mosquée de Seynod en Haute-Savoie ainsi que celle d’Annecy sont victime d’incendies criminels, et des coups de feu sont tirés contre la mosquée de Valencienne qui est alors tagguée d’inscriptions nazies. En 2005, deux coups de fusil sont tirés sur la porte de la mosquée de Castillon-la-Bataille en Gironde, et le mosquée de Grand-Charmont dans le Doubs est la cible de cocktails molotov. En 2006, une mosquée de Quimper est victime d’incendie et d’inscriptions nazies. En 2008, une dizaine de jeunes incendies volontairement une mosquée de Colomiers près de Toulouse le jour de la naissance d’Adolphe Hitler, et la mosquée de St Priest dans le Rhône est alors incendiée. Et en 2010, la mosquée d’Istres dans les Bouches-du-Rhône est victime d’un mitraillage qui laissera plus d’une trentaine d’impacts dans les murs…

Puis, en 2010, à force de fermer les yeux, ce qui devait arriver arriva. Ce fut l’incendie de la maison d’un propriétaire de cinéma d’Art et d’essai d’origine turque, père de famille, à Strasbourg. Strasbourg, et qui avait suscité de vives réactions sur le réseau Facebook. Strasbourg où aujourd’hui les skinheads ne se cachent plus et sortent en bande dans les rues en plein jour. Strasbourg où le 13 janvier de cette année, les néo-nazis ont tagué de croix gammées et mis le feu devant la porte de l'association du congrès des étudiants turcs. Et enfin, à Hoenheim, dans la nuit de jeudi à vendredi, les néo-nazis s’en sont pris cette fois à deux familles originaires de Turquie et à leurs enfants, en incendiant leurs maisons en pleine nuit. Je tiens m’arrêter sur ce dernier « fait divers ». Je ne sais pas si tu as déjà vécu un incendie, mais quand celui-ci se déclare, il peut parfois embraser toute une habitation en un temps record. Imagine la frayeur de ces femmes et de ces hommes, et surtout… Surtout ! Imagine la peur qui a dû être celle de leurs enfants qui sont aussi les nôtres, quand ils ont été réveillés par le bruit des flemmes qui incendiaient une vie de dur labeur…

Bien sûr, quand on parle de néo-nazis, nous sommes pensons directement à la caricature du beauf’ haineux, crâne rasé avec son bombers, le regard vide et le rire bête, le ventre remplit de bière à faire des saluts imbéciles… mais cette caricature ne nous déforme-t-elle pas la vérité ? Certes, le néo-nazi est un jeune fanatisé bien souvent issu de milieux défavorisés, en perte de repère, et qui a trouvé dans un mouvement une famille. Il n’empêche qu’il n’en est pas moins le fruit d’une instrumentalisation politique d’une poignée de politiciens et de médias surfant sur les peurs identitaires, qui eux, se sont organisés, ont fait de longues études, et qui par des revendications populistes se sont trouvés dans les couches sociales « blanches » et défavorisées un public délaissé par une gauche qui, contrairement à la droite, a encore bien du mal à se renouveler. Et en Europe, la montée inquiétante de l’extrême droite

A l’heure où un récent sondage Internet (ça vaut ce que ça vaut) du Monde montrait 42 % des français considérant les musulmans comme « une menace » pour la France, il convient de savoir raison garder et de s’interroger sur qui est vraiment une menace pour la cohésion sociale de notre pays : les musulmans ? Où les néo-nazis ? Et force est de constater, pour peu que l’on est deux sous d’honnêteté intellectuelle, à la lumière à la fois de 40 années de déni et de stigmatisation des revendications des citoyens français d’origine arabe qui, du métro charonne à la marche des beurs en passant par les camps de harki, ont tout fait pour les radicaliser, n’ont tout de même pas réussi à pousser vers l’extremisme une jeunesse pleine de panache et ayant soif de libertés. Oui, français, tout musulman, que cela plaise où nous à nos politiques qui se servent de ce crédo pour nous diviser lors des élections, n’est pas un islamiste enragé rêvant de nous égorger tous pendant notre sommeil. Bien au contraire, ainsi que le prouve un récent sondage de l’hebdomadaire catholique La Vie – pas sur internet cette fois – de 2006, lui aussi passé alors sous silence, allez savoir pourquoi… qui montrait que 96% des musulmans sont favorables à la laïcité et que 91% des sondés se disent favorables à l’égalité entre hommes et femmes. Par contre, ce que nos sondages à sensation ne nous disent pas, c’est le nombre de néo-nazis favorables aux valeurs de la République. Mais pour cela, je crois que nous n’aurons pas besoin de sondage…

Au lieu de nous inquiéter des musulmans, ne devrions-nous plutôt pas nous interroger sur la montée effroyable de l’extrême droite en Europe, que ce soit en Pologne, en Hongrie, en Italie, en Allemagne, ou en Suède ? Peut-être devrions-nous nous interroger sur les raisons insensées qui poussent nos politiques à nous diviser les uns des autres, pour mieux nous radicaliser, dans une France où quelques soient nos origines ou nos croyances, que nous venions des quartiers ou du monde rural, presque 8 millions d’entre nous vivons en dessous du seuil de pauvreté. Devant le taux d’abstention devenant record à chaque élection, à l’aube des présidentielles de 2012, la véritable peur de la droite ne serait-elle surtout pas que, déçu par la droite, trahis par la gauche, le peuple français, porté par le parfum du jasmin, en vienne à vouloir redevenir souverain de son propre avenir ?

 

par Aurélien Roulland (son site)

 

( Source : Agoravox )

Partager cet article

Repost 0
Published by sous comite invisible bisontin - dans ANTIFASCISME
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : offensive libertaire
  • offensive libertaire
  • : Actualités du mouvement anarchiste et antifasciste Bisontin. Infos sur les luttes sociales en France et dans le monde. Bonne visite à toi
  • Contact